Le leader du MSM a animé une réunion avec la régionale du No 13 hier après les mécontentements causés par la non-nomination de Menon Murday comme vice-président de la République. Pravind Jugnauth a affirmé que SAJ a été « mal informé » au sujet de ce dernier. Il a aussi dit qu’il « ne laissera jamais tomber un de ses soldats ».
« La question de la vice-présidence n’est pas d’actualité et on en parlera en temps et lieu. » C’est en ces termes que Pravind Jugnauth a mis un terme aux mécontentements de certains partisans du No 13 après la nomination de Vidya Narayan comme vice-présidente. On sait que cette dernière a depuis refusé le poste et que le mandat de Monique Oh San Bellepeau a été prolongé jusqu’à l’année prochaine.?À Grand Bois hier, Pravind Jugnauth a défendu Menon Murday en déclarant que SAJ a été « mal informé à son sujet ». Il faisait référence au fait que le Premier ministre avait dit que Menon Murday était un ?« attendant ». Dans la foulée, il a promis tout son soutien au candidat battu aux dernières élections, arguant qu’il « ne laissera jamais tomber un de ses soldats ».
À souligner que Menon Murday n’était pas présent à cette réunion. Les deux députés MSM de Rivière-des-Anguilles/Souillac, Maneesh Gobin et Bashir Jahangeer, étaient, eux, aux côtés de leur leader. Ceux ayant assisté à la réunion se disent satisfaits de la démarche de Pravind Jugnauth et de la manière dont il a pu « désamorcer la bombe ». Et de dire : « Personne n’a osé contester ce qu’il a dit. Il s’est imposé comme un leader. »