Les haltérophiles pour la première compétition de l’année ont réalisé de très belles performances. Parmi, on retiendra  celle d’Anthony Madanamoothooo dans la catégorie des -77 kg et de Ketty Lent chez les dames en -58 kg. Les deux ont respectivement établi six records nationaux  hier au centre national de Pandit Sahadeo à Vacoas.
L’émotion était palpable à l’occasion de ce premier rendez-vous du calendrier 2016 de l’haltérophilie qui avait également comme toile de fond, les sélections en vue des championnats d’Afrique en mai prochain au Cameroun. Jean-Yvan Pierrot, décédé tragiquement en janvier, occupait toujours le coeur et les esprits de tout ceux qui étaient présents et en particulier les leveurs de fonte.   En effet, les plus jeunes des frères Madanamoothoo, Dorian qui était engagé chez les moins de 56 kg, n’a pas manqué de rendre hommage  à leur « Iron Man » en levant les mains haut  vers le ciel après avoir réussi à soulever  72 kg à l’arraché et 91 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 163 kg.
Anthony, quant à lui, a survolé sa catégorie des -77kg en remportant la médaille d’or.  En soulevant 110 kg à l’arraché et 132 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 242 kg, il a également fait tomber six records nationaux. Visiblement fier de sa prestation, Anthony Madanamoothoo a lui aussi tenu à dédicacer sa victoire à Jean-Yvan Pierrot. « Ça c’est pour lui », dit-il en tenant dans les mains, un t-shirt à l’effigie de Jean-Yvan Pierrot. «  C’est en lui que j’ai puisé toute ma force. Et je lui dédie ce triomphe ainsi qu’à toute la famille Pierrot. Je tiens également à remercier mes parents, le Trust Fund, le ministère de la Jeunesse et des Sports et mes amis pour leur soutien », fait-il ressortir. Dans cette même catégorie, la deuxième et troisième place est allée respectivement  à Valentino Félicité (Arraché : 90 kg ; Épaulé-jeté : 100 kg ; T.O : 190 kg) et au vétéran Clarence Thésée (Arraché : 58 kg ; Épaulé-jeté : 78 kg ; T.O : 136 kg).
Chez les dames, en -58 kg, Ketty Lent a inscrit une fois de plus, son nom dans la liste des records nationaux. En soulevant une charge de 58 kg à l’arraché, 75 kg à l’épaulé-jeté pour un total olympique de 133 kg, a amélioré six marques nationales à savoir trois dans la catégorie espoir et Youth. Et comme il fallait s’y attendre, Shalinee Valaydon (+75 kg) la seule haltérophile alignée dans sa catégorie et Emmanuella Labonne (-69 kg) n’ont pas déçu.  Après cette compétition, le comité technique se réunit ce mardi afin d’analyser les récentes performances des Mauriciens afin de dresser la liste de qui pourrait être sélectionné pour défendre les couleurs mauriciennes aux championnats d’Afrique prévue en mai au Cameroun.