Il n’y eut que six épreuves au programme de cette septième journée, car après l’annulation, jeudi matin, de la première course faute de partants, le MTC dut supprimer, vendredi après-midi, la quatrième épreuve, The Raoul Rochecouste Cup, suite au retrait de Flash Drive qui avait contracté une fièvre. La journée débuta ainsi à 13h30 pour se terminer vers 16h. Les autres faits marquants ont été les doublés de Derreck David et Yashin Emamdee, ainsi que la victoire sur tapis vert de Ravatak. Au championnat des entraîneurs, Rousset a consolidé sa première place avec Rs 2 946 000 de gains engrangés jusqu’ici, tandis que Gujadhur et J. M. Henry ont gagné un rang au classement.
L’épreuve principale de ce rendez-vous, The Maurice Martin Cup, accueillait les coursiers détenant un Rating de 55 ou plus sur une distance de 1500m. Roman Manner, Recall To Life et Ashanti Gold avaient déjà retrouvé la compétition cette saison, tandis que Skippyjon Jones, Bastille Day et François Bernardus effectuaient leur reprise pour 2016. La victoire est revenue à Roman Manner, qui profita de l’absence d’un réel front runner pour réussir le pillar to post. Sur le papier, il n’y avait pas grand monde à pouvoir mener les débats. Seul Ashanti Gold aurait pu disputer le commandement au coursier de Yashin Emamdee, mais le gris, entraîné par Rameshwar Gujadhur, n’était plus aussi véloce qu’il l’était auparavant et il s’élançait de l’extérieur dans les stalles. Ce qui fit que de sa quatrième ligne, Roman Manner s’empara de la position tête et corde sans grand effort. Du reste, les attentistes François Bernardus et Recall To Life se positionnèrent dans son sillage. En revanche, Ashanti Gold fut contraint de suivre en troisième épaisseur sur tout le parcours. Et la présence des false rails placés à 1 mètre des barres intérieurs lui compliqua la tâche. C’est surtout sur les premiers 500 mètres que Roman Manner gagna sa course, car il ne partit pas sur des bases élevées — à titre de comparaison, il fut crédité de 33.17 contre 32.62 pour Parker sur la partie correspondante de la troisième épreuve —, conservant assez de réserves pour le sprint final. Emamdee fila les rênes à sa monture dans la descente avant de lancer le sprint à 600 mètres de l’arrivée. Le nez au vent sur tout le parcours, Recall To Life manqua de punch pour finir. François Bernardus attendit la fin des false rails pour lancer sa monture sur les barres, mais il choisit de passer à l’extérieur du meneur vu que ce dernier versa légèrement sur sa droite. Cependant, Roman Manner en avait encore sous les sabots et il accéléra à nouveau pour le faire avec une certaine assurance même si dans la foulée, il incommoda Recall To Life. La course fut remportée en 1.31.33. Ce qui constitue le meilleur chrono réalisé sur 1500m cette saison.
Auparavant, Yashin Emamdee, qui n’avait que deux montes lors de la journée suite à l’annulation de la quatrième épreuve où il devait piloter Valere, s’était signalé sur Mount Hillaby, qui était déclassé à ce niveau (B36). En effet, cet alezan descendait de classe, tandis que la valeur de Don’t Tell Mama était revue à la hausse après son récent succès. L’autre cheval bien coté, Adi Star, retrouvait la compétition quatre semaines après avoir contracté un problème pulmonaire. A l’occasion, il était confié à l’apprenti Sanish Ramgopal, qui bénéficie d’une décharge de 3kg, et il avait hérité de la première ligne. S’il parvint à s’emparer de la position tête et corde, Adi Star fut flanqué à sa gauche de Step To Fame sur tout le trajet et il plafonna dans la ligne d’arrivée. De sa cinquième ligne, Don’t Tell Mama se retrouva en mid-field et ne fut pas en mesure d’influencer les résultats. Mount Hillaby se positionna dans le dos du meneur et Yashin Emamdee dut le solliciter dans le dernier virage afin de ne pas se laisser prendre de vitesse par le duo de tête. Adi Star plafonna à mi-ligne droite où il se fit remonter par Mount Hillaby et Step To Fame. A noter que Al Mahara a saigné, tandis que des traces de sang ont été découvertes dans la trachée d’Adi Star.
Melson rétrogradé
La sirène retentit à l’issue de l’épreuve d’ouverture annonçant l’ouverture d’une enquête d’office des commissaires pour faire la lumière sur un incident intervenu dans la ligne droite finale avant que Mansour, qui pilotait Ravatak, ne loge une objection pour interférence alléguée contre le gagnant Melson. Sur le direct, on put voir Ravatak changer de trajectoire afin d’éviter les talons de Melson et  pouvoir prolonger son effort jusqu’au but, mais après avoir visionné le film de la course de face, les responsabilités purent être facilement situées. En effet, Melson commença à verser à l’extérieur à environ 150m de l’arrivée, forçant Derreck David de changer sa cravache de main à environ 100m du but. Ravatak fut lancé à son extérieur, mais il fut forcé encore plus sur sa gauche où il fut gêné et dut être repris sur plusieurs foulées avant d’être dirigé vers l’intérieur. Durant l’enquête, Donavan Mansour estima que Melson avait pris le rightful running de sa monture quand il pencha sévèrement sur sa gauche à mi-ligne droite. Selon lui, cette interférence lui aurait coûté deux longueurs, car il sentait que son cheval commençait à déployer son accélération et qu’il l’aurait remporté assez facilement s’il n’avait pas eu à rediriger sa monture vers l’intérieur. Derreck David expliqua, pour sa part, que son cheval avait pris peur probablement à cause de la foule et c’est pour cela qu’il s’en éloignait. Il a alors décidé de changer sa cravache de main pour stabiliser son cheval. Toujours selon lui, son cheval était encore un peu green et paraîssait perdu quand il a mis le nez devant mais il était convaincu que Melson n’allait pas être battu par Ravatak qu’il a qualifié à un certain moment de «dog» avant de se rétracter et de s’excuser auprès de Subiraj Gujadhur. Quant à l’assistant-entraîneur, il s’est surtout attardé sur le fait que Melson avait cross three lines quand il a versé sur sa gauche, pénalisant ainsi son cheval. Après avoir écouté les parties concernées et pris en considération le degré d’interférence et la marge entre ces deux chevaux à l’arrivée, l’objection fut maintenue et les résultats amendées en faveur de Ravatak. L’enquête sur cet incident reprendra mardi, tandis qu’un autre sera ouverte sur un incident impliquant Halabaloo (Hoolash) et Ravatak au 1300m. A noter que Rehaze Hoolash a été sévèrement réprimandé sous le Rule 160 A (g) for using his whip in a improper manner dans la ligne droite finale.
Ce n’était visiblement pas le jour de Derreck David hier. Après sa rétrogradation sur Melson, le Sud-Africain fut appelé une deuxième fois pour un incident dans la troisième épreuve où il était associé à un autre favori, Gharbee, qui restait sur quatre victoires consécutives, dont la dernière par plus de 6L. La deuxième sirène annonça une double objection de Kevin Ghunowa, qui pilotait Racing For Fun, sorti troisième, contre les deux premiers, mais il  annula celle envers Valerin après avoir revu les images de la ligne d’arrivée. Lors de l’enquête, Ghunowa dira que son cheval était encore full of running peu après l’entrée de la ligne d’arrivée quand Gharbee a commencé à hang in et que le passage s’est complètement refermé lorsque Valerin s’est mis à hang out. Il a alors redirigé son cheval vers l’intérieur mais il n’a pu l’assister sur environ quatre foulées vu que ces deux chevaux versaient sur leur droite. Derreck David reconnut que Gharbee avait effectivement versé à l’intérieur dans la ligne droite mais à aucun moment il n’a senti que Racing For Fun allait s’engager dans l’espace entre Valerin et Gharbee. Selon le Sud-Africain, il avait fait de son mieux pour redresser sa monture, même en fin de parcours où elle versait sur Valerin. Shirish Narang partagea l’avis de son jockey, mais il reconnut que Derreck David a fait tout ce qu’il pouvait pour redresser son cheval. Selon les commissaires, Racing For Fun was not travelling well enough to secure the run between Gharbee and Valerin. C’est la raison pour laquelle ils ont décidé de rejeter l’objection de Ghunowa. Le rapport fait état que after having viewed the films, jockey Ghunowa realised that his objection against Valerin had no substance, as such he asked to withdraw the objection. However, the Stewards, by virtue of Rule 176, imposed a fine of Rs.10,000 on jockey Ghunowa for having lodged a frivolous objection. Une autre enquête sera ouverte mardi matin sur un incident impliquant Racing For Fun et Blaze Of Noon à 250m de l’arrivée.
Karraar comme attendu
David doubla la mise sur Karraar qui faisait figure d’épouvantail en dépit qu’il n’ait jamais gagné sur notre turf. En fait, la dernière fois, son jockey, Nishal Teeha avait écopé d’une suspension — bien méritée après cette convaincante victoire — de six semaines pour ne pas lui avoir donné toutes les chances pour s’imposer. Aussi, Karraar avait été condamné en troisième épaisseur sur tout le trajet ce jour-là. De sa deuxième ligne, il déborda vite Kapiti Coast pour s’installer à la corde. Il se montra ardent dans le premier tournant vu que Shield Of Thunder réduisit l’allure une fois en tête, mais David dut le solliciter aux abords du Tombeau Malartic lorsque le rythme durcit légèrement. A bien voir, Shield Of Thunder aurait pu maintenir une allure modérée dans la descente et réduire la course à un sprint sur 600m pour espérer surprendre le favori, mais Sooful lui fila les rênes vu qu’il se montra ardent. Certes, Shield Of Thunder remit une couche à 600 mètres de l’arrivée, mais il ne fut pas en mesure de prendre de vitesse le favori qui faisait déjà figure de vainqueur à l’entrée de la ligne droite finale. Karraar se détacha irrésistiblement et David se permit de poser les rênes sur les derniers 50m vu qu’il avait déjà course gagnée. Son compagnon d’entraînement, Colour Of Courage abusa, lui, de la largeur de la piste dans le dernier virage. Vikram Sola plaida coupable sous le Rule 160 A (e) for riding in an incompetent manner in that he used his whip in his right hand on the home turn, causing the latter to shift out exageratly. Il fut sanctionné d’un severe warning.
L’épreuve de clôture ne réunit que six chevaux avec le forfait de Sunil Bhundoo qui avait été désarçonné par Canadian Club alors qu’il se rendait derrière les stalles de départ. Cette course faillit même être annulée vu que Brazo donna des difficultés aux handlers pour intégrer les stalles. En fait, après plusieurs tentatives infructueuses, Brazo fut retiré de la course. Ce n’est que lors d’un ultime essai, après que Mark Neisius eut déchaussé les étriers et mit pied à terre, que Brazo intégra sa stalle pour participer à la course. Cependant, sa débauche d’énergie, il le paya dans l’emballage final où il manqua d’accélération. Neisius expliquera dans la chambre des commissaires que «that in his opinion the fact that the start being delayed by quite a long period, resulted in Brazo becoming increasingly uptight behind the stalls, sweating up profusely and proved difficult to load. He stated that all these factors had affected its performance». Raj Ramdin a été avisé que son Brazo devra passer un barrier test à la satisfaction des Stewards avant d’être autorisé à courir à nouveau. C’est son compagnon d’entraînement, Starspangledbanner qui faillit créer la surprise. On fut d’ailleurs étonné de la tactique employée cette fois par Dinesh Sooful qui avait été appelé deux semaines plus tôt pour son manque d’intérêt pour le commandement sur ce même cheval. Ce jour là, Raj Ramdin avait fait ressortir que Starspangledbanner avait réalisé ses meilleures courses en suivant de près et qu’il avait demandé à son jockey de ne pas diriger les opérations. Lors de l’enquête, il avait également dit qu’il aurait informé les commissaires s’il avait décidé de changer de tactique. Il serait intéressant de savoir si l’entraîneur a averti de ce changement avant le départ de The Chickadee Plate. Starspangledbanner tenta de surprendre ses adversaires en accélérant sèchement au poteau des 600m. Sooful ne se doutait certainement pas que cette offensive allait servir les desseins de Right To Tango dont les chances auraient été réduites s’il n’y avait pas assez de rythme. Peter Hall déboîta sa monture au bon moment et il fit l’essentiel pour le permettre de refaire tout son retard dans la ligne d’arrivée.