Convaincant vainqueur lors de la 14e journée sur 1400m, Oomph a doublé la mise avec la manière dans The Renault Koleos Trophy, qui constituait la seconde manche du championnat des 3-ans disputée sur 1500m. Avantagé au handicap, seul son départ était sujet à caution, mais, dès que son entourage a vu qu’il s’était élancé avec pratiquement le reste du champ, la confiance était de mise. Ce succès lui a permis d’être couronné dans cette compétition raccourcie à deux manches.
La présence de son compagnon d’entraînement Saracen King, qui possédait un Rating local de 26, a entraîné une compression au poids, avantageant Oomph au handicap par rapport à tous ses adversaires, et ce, en dépit du fait qu’il leur rendait du poids. Cependant, cet élève de Jean-Michel Henry était à la première tentative de sa carrière au-delà des 1450m, et il avait un passé de slow beginner qui lui avait coûté cher lors de ses deux premières sorties sur notre hippodrome. Ségeon le connaissait mieux et, hier, il a fait l’essentiel pour qu’il ne se fige pas à l’ouverture des stalles. Cela lui a permis de se placer en cinquième position en one off devant son principal adversaire, Act Of Loyalty, qui suivait sur les barres.
Rob’s Jewel a tenté le coup tactique à nouveau, mais, muni d’oeillères pour la première fois, Night Chapel a été sollicité de sa ligne intérieure pour le faire travailler sur le premier furlong. Le représentant d’Amardeep Sewdyal n’a cédé qu’à mi-ligne droite alors qu’il était à sa première tentative sur 1500m. Ce qui nous pousse à croire qu’il aurait pu se montrer plus accrocheur si Night Chapel ne l’avait pas usé sur la partie initiale. Oomph a amélioré son rang en descente sans sortir de son pas dans le dos de Saracen King, qui s’était rapproché sur l’arrière-main du meneur vu que ce dernier avait réduit quelque peu l’allure. Ségeon lui a demandé un premier effort aux abords de la rue du Gouvernement. Act Of Royalty avait déjà déboité et il a pris la foulée du favori. Interrogé pour savoir pourquoi il n’a pas essayé de contourner Oomph après les 450m, Arnold a déclaré qu’il pensait que le favori allait shift out, ce qui l’aurait forcé à aborder la dernière courbe en épaisseur. Son explication a été acceptée. Au même moment, Gimme Green effleurait les barres intérieures après avoir mal négocié ce passage. Il a terminé sur les genoux. Le vétérinaire a rapporté que le cheval entraîné par Alain Perdrau était « distressed ». Saracen King et Night Chapel étaient également déjà battus dans la dernière courbe et leurs jockeys respectifs ont été rappelés de leur devoir de monter jusqu’au but. Arnold a attendu la ligne droite pour se mettre en évidence. Act Of Loyalty a donné l’impression de pouvoir revenir sur Oomph, mais sous la monte énergique de Ségeon, ce fils de Tiger Ridge a repoussé son attaque avec une certaine assurance. Le vainqueur s’est contenté d’un modeste 1.33.60 sur les 1500m avec les false rails à quatre mètres et sur une piste molle à 2.9 unités.
Brad Pengelly n’aura pas attendu longtemps pour se signaler pour le compte de Ricky Maingard. L’Australien a fait mouche dès sa première monte sur Skip The Red à l’issue d’une sage course d’attente. À l’occasion, ce 3-ans montait nettement de classe par rapport à sa dernière course, qu’il avait remportée avec Yeni en selle. Vu la présence de plusieurs chevaux rapides, Pengelly n’a pas bousculé sa monture sur la partie initiale, se contentant de suivre en cinquième position sur les barres. It’s My Party tirait, lui, profit de sa troisième ligne pour s’installer aux avant-postes. On s’attendait à ce qu’Ice Run ou Lord Al lui dispute le commandement, mais l’alezan de Patrick Merven s’est cambré à l’ouverture des stalles, tandis qu’Arnold a ramené sa monture pour suivre en queue du peloton malgré un bon départ de sa ligne extérieure. C’est Maxamore qui se positionna sur l’arrière-main du meneur devant Shreya’s Star. Zen Master était sixième devant Lord Al. A 300m de l’arrivée, Shreya’s Star fut mis sous pression vu qu’il avait été incommodé peu avant par Maxamore qui avait versé à l’intérieur. Pengelly avait choisi de passer à extérieur à l’entrée de la ligne droite, mais vu que Shreya’s Star avait également pris cette option, il a dirigé sa monture sur les barres. En quelques foulées, Skip The Red a refait son retard sur ses adversaires avant de s’en aller gagner assez facilement.
Dillon enfin
L’attente a été plus longue pour Donovan Dillon au Champ de Mars. Le Sud-Africain a attendu sa 17e monte, qui intervenait à sa quatrième journée sous les couleurs de Gilbert Rousset, pour ouvrir son compteur mauricien grâce à Top Of The Rock. Sur le papier, Redwood Valley faisait figure d’épouvantail après son convaincant succès dans une valeur inférieure. De sa troisième ligne, il s’est d’abord retrouvé sur le flanc de Top Of The Rock après une centaine de mètres, mais Pengelly l’a ramené, permettant à Aspara à prendre cette position. Pride Rock était condamné en troisième épaisseur, tandis que Cula menait le train devant Rock Hard. Légèrement incommodé peu après le premier passage du but, Redwood Valley a encore rétrogradé pour se retrouver huitième derrière Blunderbuss et Burwaaz, qui avait pourtant manqué son départ. Ce qui n’était pas l’idéal pour le favori d’autant que le rythme n’était pas élevé. Se retrouvant derrière un rideau de chevaux, Pengelly n’a eu d’autre choix que d’attendre la dernière courbe pour faire son effort. Redwood Valley était gêné une première fois à l’entrée de la ligne droite, puis à 150m du but lorsque l’ouverture dans lequel il comptait s’infiltrer entre Rock Hard et Aspara s’est refermée. Lorsqu’il a finalement obtenu l’ouverture, Redwood Valley s’est vivement rapproché, mais le but est arrivé trop tôt pour lui. Top Of The Rock était, lui, en main dans le dernier virage et Dillon a attendu la fin des false rails pour profiter de l’ouverture à la corde. En quelques foulées, le cheval de Gilbert Rousset a refait son retard sur les meneurs pour offrir au jockey sud-africain un précieux succès.
Victorieux à l’issue d’un pillar to post dans une fourchette de 0-26 deux semaines plus tôt, Charleston Hero a récidivé à un niveau supérieur dans The Renault Clio Trophy à l’issue d’un parcours en or. Bezamod et League Of Legends paraissaient en mesure de lui mener la vie dure sur la partie initiale. Si Bardottier a fait un effort sur les premiers mètres, en revanche, Goomany n’a jamais sollicité sa monture qu’il a même ramenée. Cependant, en se rabattant à la corde, Charleston Hero a incommodé League Of Legends qui à son tour a gêné Pimpernel et Rum Tum Tugger. Wiggins s’en est sorti avec une simple réprimande sous le Rule 160 A (d) « for causing interference and advised that he must afford more room to runners on his inside when crossing ». Ainsi, Wiggins a vite pris les choses en main et après l’avoir usé sur les premiers 500m, l’Australien a laissé souffler sa monture dans la descente. A 400 mètres de l’arrivée, l’issue ne faisait déjà plus de doutes. Charleston Hero a abordé la ligne droite finale avec de solides prétentions et sous la conduite de l’Australien, il a accéléré à nouveau pour déposer ses rivaux.
Subiraj Gujadhur avait vu juste en allouant la monte de Nottinghamshire à Jeanot Bardottier. Certes, il montait de classe, mais ce cheval a eu pour lui le fait de pouvoir s’emparer de la position tête et corde sans aucune difficulté vu que les véloces Evergreen, In Your Dreams et Schachar s’élançaient à son extérieur. Le représentant de Ramapatee Gujadhur s’est rapproché sur le flanc du meneur dans le premier virage et il semblait pouvoir déborder le favori dans la descente, mais Bardottier a fait l’essentiel pour le garder en one off. In Your Dreams était troisième en épaisseur devant Promissory, qui précédait Schachar, Aware, Polar Palace, Phiri E Kwatile, In The Loop et Allenby Park respectivement. Par la suite, Nottinghamshire s’est rapproché à l’intérieur d’Evergreen dans la dernière courbe et il a maintenu le rythme jusqu’au bout.
Quatre semaines pour Bardottier
Steven Arnold a démontré de quoi il est capable lorsqu’il est bien inspiré. L’Australien s’est signalé avec un doublé signé Ready To Attack et Rasta Rebel. Le premier nommé retrouvait la compétition 18 semaines après ses débuts victorieux dans la Duchesse. En l’absence d’un réel frontrunner et en la faveur de sa première ligne, Ready To Attack a pu s’installer en tête sans aucune difficulté devant Candy Rock, pourtant plus rapide à l’ouverture des boites, mais qui voulait visiblement courir caché. Mr Leyend s’est placé sur l’arrière-main du meneur sans toutefois lui mettre la pression, d’où le train lent. A titre d’indication, les premiers 500m ont été couverts en 33.51 contre 31.47 pour la partie correspondante de la troisième épreuve remportée par Charleston Hero. Du reste, Clifton Surf et Awesome Power se sont montrés ardents, la doublure de Ramapatee Gujadhur devant même être déboitée. Gharbee, Olympic Bolt et Jolie Roger évoluaient parmi les derniers et ils ont été visiblement desservis par le manque de rythme tout comme Pierneef. Nullement inquiété, Arnold a maintenu l’allure modérée dans la descente avant de durcir graduellement le pas au poteau des 600m. Ready To Attack a abusé de la largeur de la piste à l’entrée de la ligne droite, offrant ainsi le boulevard à la corde à Candy Rock. Ce dernier a fait illusion à mi-ligne droite, mais Arnold avait gardé les réserves et, lorsqu’il a utilisé la cravache, Ready To Attack a contré cet assaut.
Arnold a réalisé le doublé sur Rasta Rebel qui avait terminé le quarté lors de ses deux dernières sorties. Le parcours réduit était à son avantage et, dans ce lot, il était logiquement parmi les favoris pour la victoire. Put Foot Singe avait misé sur son léger handicap pour prendre le train à son compte. En se positionnant sur l’arrière-main de son compagnon d’entraînement, Spin A Coin a gêné Lividus, qui a dû être repris au 1300m. L’accumulation de ses fautes pour monte négligente sous la règle 160 A (f) a valu à Bardottier une suspension de quatre journées. Rasta Rebel évoluait, lui, en troisième position côté corde et lorsqu’il est entré dans la ligne droite finale, Arnold ne s’est pas fait prier pour prendre l’avantage sur ses rivaux. Aligné pour la deuxième semaine consécutive, Agincourt a couru en net progrès pour prendre la deuxième place devant The Blue Streak.
L’épreuve d’ouverture, réservée aux cavaliers locaux, est revenue à Halabaloo, qui s’est montré trop fort dans la fourchette de 0-20. Cet alezan descendait nettement de classe par rapport à sa dernière sortie (B31) et il a obtenu un parcours limpide en quatrième position à la corde de sa deuxième ligne. Dans la dernière courbe, il n’avait plus que Roy’s Express et Pageantry à rattraper. Bien lancé par Kevin Ghunowa, cet élève de Shirish Narang a sorti une belle accélération pour se détacher sur la fin.