Bien relancé lors de la 18e journée après quatre semaines de mise à pied, Jeanot Bardottier a connu un nouvel accroc samedi. Certes, il y a eu un autre doublé qui est tombé dans son escarcelle sous la forme de Do Be Snappy-Prince Lateral, mais « Bardo » a été sanctionné de deux semaines de suspension pour careless riding — règlement 160A (f) — sur Five Star Rock. Il a fait appel de cette sanction. Entre-temps, la vie continue au Champ de Mars. Bardottier s’est rapproché de Robert Khathi dans la course à la Cravache d’Or. 11 pour le Mauricien contre 12 au Sud-Africain.
« Je suis déçu, car je considère que ma faute n’est pas intentionnelle. C’est dur pour moi étant donné que j’ai des ambitions pour la suite de la saison », laissait entendre un Jeanot Bardottier dépité à sa sortie de la chambre des commissaires samedi. Le libellé du rapport des RS est clair : « Approaching the 1200 metres Forward Drive had to be checked when awkward on the heels of Five Star Rock, which was taken back to secure a position behind Victory Team… »
Quoi qu’il en soit, Bardottier espère pouvoir profiter de la conjoncture, où une pénurie de jockeys se fait sentir, avec les places laissées vacantes soit par des jockeys titulaires suspendus soit par ceux qui ont choisi de rentrer à la maison. « Ce que je regrette surtout, c’est que le moment est propice pour s’offrir des montes de premier ordre chez certains entraîneurs orphelins de jockeys. Un petit décompte au haut du classement laisse entrevoir que la course à la Cravache d’Or est plus qu’envisageable », remarque le principal concerné.
Double première et titre en vue
Brandon Lerena, actuel leader (17 victoires), Raymond Danielson, huitième (8 victoires), tous deux suspendus et hors circuit au Champ de Mars, c’est un autre Sud-Africain, Robert Khathi — un peu à la surprise générale — qui mène le bal avec 12 réussites, trouvant dans son souffle Jeanot Bardottier (11 victoires). Considérant Steven Arnold (10 victoires), partant au lendemain du Maiden, ils sont deux autres Mauriciens, Rye Joorawon (suspendu en ce moment) et Girish Goomany, lesquels accompagnent l’Australien James Wiggins au niveau des huit réalisations, encore dans le coup.
Lors de la 18e journée, Bardottier s’est illustré assez tôt en accrochant un (autre) doublé. Une double première au Champ de Mars pour Do Be Snappy et Prince Lateral, offrant dans la foulée le tout premier doublé dans la carrière de Didier Hurree, heureux propriétaire des deux vainqueurs. Joie partagée par le jockey. « Je m’attendais un peu à ce doublé. Je m’attendais néanmoins que Do Be Snappy, raccourci cette fois (1650m), l’aurait emporté plus facilement. Il a faibli aux alentours des 600m, mais il a tenu grâce à son stamina. Le retour sur la fin de New Star m’a fait un peu peur. Quant à Prince Lateral, tout était en sa faveur dans cette course à conditions. Il a fait prévaloir son short burst of acceleration, pour gagner assez facilement. »
En revanche, Five Star Rock, cofavori avec Jambamman, a déçu son jockey, ne terminant que troisième. « Il était pourtant bien détendu et le bon rythme semblait lui convenir. Mais il n’a jamais pu kick comme je l’espérais. » Memphis Mafia (6e sur 10) et Colour Of Courage (7e), eux, n’ont fait que de la figuration. « J’ai essayé de réveiller Memphis Mafia aux 800m. Mais il n’a pas répondu à mes sollicitations. Colour Of Courage a voyagé en troisième épaisseur. Revenant des ennuis de santé, il a trouvé la course dure. Il est à revoir. »