La PPS Sandhya Boygah a encore fait parler d’elle. Cette fois-ci, dans le cadre de la vente de ses parts dans Empowering People Ltd, sa compagnie de paris de football étranger. Elle s’est rendue récemment au siège de la Gambling Regulatory Authority pour informer de sa décision et obtenir les autorisations nécessaires. Les conditions à respecter en vue de déterminer si le nouvel acquéreur est « fit and proper » ont poussé la PPS à faire des esclandres.

Visiblement pressée de conclure la vente de sa compagnie, elle a piqué une crise de nerfs et a commencé à parler bruyamment au personnel de service en rappelant que l’organisme lui faisait toujours des problèmes avec des menaces à peine voilées que son “body language” avait du mal à cacher. Empowering People Ltd avait repris ses opérations dans cinq succursales après que la GRA lui avait restitué ses permis en avril 2015 avec l’avènement du gouvernement Lepep. Ces permis avaient été suspendus en 2011 car les gains non réclamés des parieurs n’avaient illégalement pas été reversés au gouvernement. Pour opérer à nouveau, elle avait dû payer une amende de Rs 50 000, retirer son affaire en cour et reconnaître qu’elle n’était plus en conflit avec la GRA