La Mauritius Revenue Authority (MRA) a saisit 31 tasers à l’entrepôt de UFS à Port Louis le mardi 10 avril. L’importateur, un habitant de La Caverne, Vacoas, a été arrêté et libéré sur parole car les tasers sont interdits à l’importation, à moins d’obtenir une autorisation des autorité concernés en vertu de la loi sur les armes à feu.

Les tasers ont été importés de Chine et en fonction des indicateurs de risque, le colis a été étiqueté à des fins d’examen par les agents de la douane chargés des inspections et par les agents de la Customs Anti-Narcotic Section (CANS). Le colis a d’ailleurs été déclaré à la douane comme contenant des chaussures, des vêtements, des piles, des lampes de poche, entre autres. Toutefois, après vérification, les officiers de la MRA ont découvert que les lampes de poche étaient en fait des tasers et qu’elles étaient dissimulées à l’intérieur des chaussures de sport.

Photo illustration

L’importateur n’a pas réussi à obtenir des autorité concernés, l’autorisation d’utiliser des tasers en vertu de la loi sur les armes à feu, car ces derniers sont des marchandises interdites. Durant son interrogatoire, l’importateur a expliqué que les tasers ont été achetés pour contrôler le bétail durant leur déplacement dans les camions.

Les armes ont été saisies et remises à la police pour les besoins de l’enquête.