C’est une épreuve réunissant les sprinters-milers possédant un rating de 55 et plus qui fera office de course principale pour le 7e acte. Runner-up du premier rendez-vous classique de la saison, Derreck David se voit offrir une belle occasion de se racheter avec Recall To Life, mais il devra garder un oeil sur Roman Manner, qui semble le mieux armé pour lui disputer la victoire.
Le bai brun avait tout tenté lors de sa rentrée mais avait quand même subi la loi de Kremlin Captain. Après cinq semaines – période durant laquelle il n’a pas chômé – Recall To Life renoue avec la compétition dans une condition nettement améliorée. L’absence d’un flyer patenté pourrait jouer un vilain tour à ce très bon finisseur de l’entraînement Rousset mais nous le croyons capable de bien se positionner dans ce petit champ avant de faire parler sa vitesse dans l’emballage final. Pour peu qu’il ne soit pas trop distancé, il aurait une chance de premier ordre de retrouver le box des vainqueurs ce samedi.
Après une course de rentrée encourageante il y a quinze jours, Roman Manner se présente comme le principal challenger de Recall To Life. L’élève de Ramapatee Gujadhur semble avoir très bien pris son premier engagement si l’on se fie à ses derniers galops. Doté d’une bonne pointe de vitesse initiale, il se pourrait même qu’il prenne le train à son compte et règle l’allure comme il l’avait fait lors de sa victoire sur 1850m l’année dernière dans la dernière manche du championnat des 4-ans. S’il parvient à ses fins, le fils de Holy Roman Emperor sera très difficile à remonter. Ses adversaires sont donc prévenus.
C’est sur les épaules d’Ashanti Gold que reposent les espoirs de Rameshwar Gujadhur pour cette joute. Le gris a semblé moins à son affaire cette année comparé au précédent exercice où il avait aligné deux victoires lors de ses deux premières incursions. On serait presque tenté de dire qu’il avait suivi beaucoup trop en retrait la dernière fois mais avec seulement six partants dans ce champ, il devrait se retrouver moins décroché et pourrait même tenter un coup de poker avec son faible handicap. Il demeure un outsider très valable dans ce champ.
La partie s’annonce cependant difficile pour Skippyjon Jones dont ce sera la course de rentrée. En temps normal, la distance serait parfaite pour une reprise, mais il risque fort probablement de souffrir d’un manque de rythme et il devra à tout prix démarrer de loin s’il veut garder ses chances intactes. On le voit cependant plutôt pour une place ici en attendant de retrouver un parcours plus comforme à ses réelles aptitudes.
François Bernardus effectuera également sa rentrée du côté de l’entraînement Allet. L’alezan compte son unique victoire sur notre turf sur la distance du jour. Le rythme de ses entraînements s’est sensiblement accéléré ces derniers temps mais le manque de compétition pourrait se faire sentir, lui qui n’a plus couru depuis le 12 septembre dernier. Reste qu’il demeure un très bon compétiteur qui peut bien faire sur la fraîcheur et on aurait tort de le sous-estimer.
Bastille Day, la doublure de l’entraînement Gujadhur, sera confié à Dinesh Sooful. Auteur de quelques intéressants durant sa préparation, ce strong finisher devrait aussi avoir son mot à dire, mais le doute subsiste quant au rythme qui sera proposé par l’éventuel meneur. Si la course est réduite à un sprint, il n’aura d’autre choix que de briguer un accessit.