Paul Berenger

Face à la presse ce samedi 24 février, le leader du MMM, Paul Bérenger, s’est exprimé sur l’invitation faite à son parti pour le congrès d’anniversaire du Parti travailliste (Ptr) ce dimanche 25 février. Il soutient en effet qu’une décision concernant leur présence du MMM au congrès sera prise au comité central cet après-midi. Le leader des mauves a très clairement fait comprendre que le MMM ne se rapproche d’aucun parti politique malgré l’invitation. « Pour son congrès d’anniversaire, le PTr a invité tous les partis de l’opposition. Évidement que nous considérons cette invitation. Cependant, nous ne voulons pas qu’il y ait l’impression d’un rapprochement entre le MMM et le parti travailliste. Nous discuterons de ce fait notre présence ou pas au congrès à notre comité central aujourd’hui » explique Paul Bérenger.

Concernant le changement du leader de l’opposition, Paul Bérenger estime que ce sujet n’est plus d’actualité étant donné que PTr a fait savoir qu’il était toujours en faveur que Xavier Luc Duval du PMSD demeure à son poste de leader de l’opposition. Il a ajouté qu’il attendra le 27 mars prochain, lors de la rentrée parlementaire, pour voir où len sont les choses par rapport à cette affaire.

L’autre point fort évoqué lors de cette conférence de presse concerne le conflit de la Cargo Handling Corporation Ltd (CHCL) et les habitants de Roche-Bois. Décrivant cette situation de « malsaine », le leader du MMM demande aux autorités concernées de trouver le juste milieu lorsqu’il s’agit du recrutement des travailleurs. Il demande également au Premier ministre, Pravind Jugnauth, de prendre ses responsabilités dans cette affaire. Selon lui, certains ministres du Parti travailliste ont abusé dans le passé du système. « Il y a eu des personnes recrutées à l’autre bout de l’île, dans différentes circonscriptions par certains ministres rouges. C’est ainsi qu’une situation très malsaine  s’est développée au fil des années. C’est donc normal que les habitants de Roche-Bois et de la région du port demandent d’être pris en considération lors des recrutement à la CHCL, » estime Paul Bérenger.

Sur l’accord de Maurice/Inde concernant d’Agaléga, le leader du MMM a critiqué le manque de communication du gouvernement mauricien à ce sujet. Il réclame que les termes de l’accord soient rendus public «car le gouvernement se doit de donner des explications aux Mauriciens.»