Si le ministre de la Fonction Publique, Alain Wong, ne prend pas l’engagement de demander au Pay Research Bureau (PRB) de corriger les anomalies concernant les fonctionnaires qui tombent sous la catégorie des « general services », la secrétaire générale de la Government General Services Union (GGSU), Bhoopa Brizmohun, observera une grève de la faim illimitée au bâtiment Emmanuel Anquetil, à Port-Louis, à partir de lundi prochain. C’est ce qu’a déclaré, hier après-midi, lors d’une conférence de presse, le président de la GGSU, Rashid Imrith.
Rashid Imrith a fait état de trois anomalies, suite à la publication du rapport du PRB vendredi dernier, pour justifier la décision de son syndicat. Elles concernent les catégories « management support officers », « higher executive officers » et « word processing operators ». « Le PRB a downgrade et aboli le poste de management support officers (MSO), un poste qui demande cinq credits avec HSC pour appeler ceux qui sont encore à ce poste des management support officers (personal) qui resteront à ce poste tant qu’ils seront là. Le poste ne sera pas rempli lorsqu’ils se retireront. Et à sa place, il a créé un autre poste avec la même appellation management support officer (future holder) », a indiqué M. Imrith. Selon lui, le MSO (future holder) effectuera le même travail que les anciens MSO (personal) et les nouvelles recrues à ce poste devront avoir les mêmes qualifications mais elles toucheront moins que les MSO (personal) qui sont déjà en service. « C’est une insulte de la part du PRB à cette catégorie de fonctionnaires », dit-il.
Un autre point de mécontentement du syndicat concerne la recommandation pour le « higher executive officer » de suivre un cours en « office management and supervision » pour pouvoir atteindre le « top salary » de Rs 42 250. Rashid Imrith a fait ressortir que les fonctionnaires de la catégorie « Office Management Assistant » ont suivi ce cours mais n’ont obtenu qu’un « increment » sur leurs salaires. « Pour nous, c’est une décision discriminatoire de la part du PRB », dit-il.
S’agissant des « word processing operators » qui ont suivi des cours à l’Open University sous la recommandation du rapport Manraj pour pouvoir passer au grade de « management support officer », il souligne qu’ils attendent, depuis le mois d’octobre dernier, que leurs examens soient validés par le board de cette université. « Si le PRB ne résout pas ce problème, nous allons poursuivre au civil l’Open University car cela empêche des fonctionnaires d’avoir leur dû », a-t-il souligné.
Le président de la GGSU a finalement estimé qu’un fonctionnaire, quel que soit son grade, ne peut prendre sa retraite dans le même grade. « Le PRB était d’accord avec nous à deux reprises mais dans son rapport, il dit que ceux qui veulent avoir une promotion doivent prendre part à un examen compétitif. Cela touche de nombreux fonctionnaires qui sont entrés avec un SC/HSC dans le service. On leur demande maintenant de « compete » pour obtenir une promotion. Nous estimons que la question de promotion une fois dans sa vie est un droit », affirme M. Imrith.
Le PRB, poursuit-il, sortira un autre rapport en décembre prochain sur les « errors and omissions » qui seront adressées à son bureau, avant une période de trois mois. « Nous n’attendrons pas décembre pour un nouveau rapport », dit-il.