La version française de la biographie de Raouf Bundhun, Tagdir, a été lancée mardi par le vice-président de la République, Barlen Vyapooree. Cette traduction a été réalisée par Breejan Burrun, prenant pour appui l’oeuvre originale On the wings of destiny, écrite par Bhishmadev Seebaluck.
Comme devait le souligner Raouf Bundhun, le choix du 22 août pour le lancement de ce livre coïncide avec le 50e anniversaire de la présentation à l’Assemblée nationale, par sir Seewoosagur Ramgoolam, de la motion réclamant l’indépendance du pays au gouvernement britannique avec la victoire de l’Independence Party aux élections générales du 7 août 1967. Tagdir reprend d’ailleurs le discours prononcé à cette occasion par sir Seewoosagur Ramgoolam et comprend la liste des députés ayant voté en faveur de la motion, demandant l’indépendance de Maurice. À part Raouf Bundhun, seuls Yousuf Mohamed, R. Jeetah et Eliezer François sont encore là.« J’ai voulu lancer ce livre le 22 août 2017 pour célébrer le 50e anniversaire de la présentation de la motion par sir Seewoosagur Ramgoolam », souligne Raouf Bundhun.
Il a expliqué que ce livre « évoque les événements qui ont marqué le pays » de 1967 à ce jour. « Ce livre vise à permettre aux jeunes de connaître l’état de Maurice d’autrefois avant qu’elle ne devienne cette île d’aujourd’hui. C’est un message que j’envoie aux jeunes. J’espère qu’ils vont le lire afin de connaître comment s’est fait le développement de Maurice », a affirmé Raouf Bundhun.
Dans un discours prononcé à cette occasion, Raouf Bundhun s’affirme comme socialiste. « Je suis un socialiste. Ce qui implique un engagement dans le combat en faveur des défavorisés. Ce combat peut être gagné si nous pensons comme des Mauriciens et non comme des communautés. » De son côté, Jean-Claude de l’Estrac, qui présentait le livre, a expliqué que l’itinéraire de Raouf Bundhun fait partie de l’histoire de Maurice, « car il permet de comprendre comment une nation a été fondée à un moment où le destin du pays était improbable ».