Elles sont noires et descendantes d’esclaves. Des femmes au fort caractère, des abolitionnistes, mais également des victimes d’un système machiste. Rosa Parks, Harriet Tubman, Angela Davis, Maya Angelou et 11 autres femmes sont contées par l’historien et ancien journaliste Jean-Clément Cangy à travers toutes les saisons.
Du haut de son mètre cinquante-neuf, Harriet Thubman était une battante, une esclave abolitionniste. Son parcours impressionne Jean-Clément Cangy. Femme frêle, elle est l’une des premières négresses à s’être rebellée, à s’enfuir, pour ne pas être vendue au marché des esclaves dans les années 1800. Considérée comme une fugitive, sa tête avait été mise à prix.
“L’histoire d’Harriet Thubman est l’une des plus belles. Frappée, fouettée et laissée pour morte pendant deux jours, sans soin, elle a quand même eu le courage de rejoindre les abolitionnistes. Elle a libéré 700 esclaves, dont ses parents, pour rejoindre le Canada”, confie l’historien, marqué par cette femme, morte le 10 mars 1913. Un mois plus tôt, soit le 4 février 1913, naissait Rosa Parks.