Le rachat de la Gooljaury Tower par la SICOM, dont le président du Board est Me Kushal Lobine et le CEO Karuna Devi Obeegadoo, au coût de Rs 600 millions, revient dans l’actualité. D’abord, le promoteur du projet, Rakesh Gooljaury partenaire d’affaires de Nandanee Soornack, n’a pas obtenu tous les permis nécessaires pour le démarrage des travaux sur le chantier du lot 46C au coeur de l’Ebène CyberCity avec pour voisin la première CyberTower. Le lièvre a été levé au niveau du conseil municipal de Quatre-Bornes par le conseiller du Remake 2000 Reza Gunny en fin de semaine dernière.
Le rapport du comité Bachoo sur les dessous l’allocation des terrains à bail à la cybercité par la Business Parks of Mauritius Limited (BPML), de son côté, fait état de possibilités d’Unwanted Opportunities of Speculative Transfer (locution utilisée à la page 8 du rapport en date du 4 juillet 2011). Ce comité présidé par le vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques fait également état de « dubious transactions with the connivance of BPML Management ».
Depuis la fin de la semaine dernière, le conseil municipal de Quatre-Bornes, responsable de la supervision de tout développement d’aménagement urbain dans la région d’Ebène, étudie les recours disponibles en vue de rétablir le respect des règlements régissant les Construction Permits. En effet, à la suite d’une interpellation écrite du conseiller MMM Reza Gunny, lors de la réunion du conseil municipal, confirmation a été obtenue que le promoteur de la Gooljaury Tower n’a pas obtenu une des autorisations statutaires, à savoir le Clearance de la Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU), pour le démarrage de la construction de cette tour de 15 niveaux.
Les informations fournies au conseil municipal sont que l’obtention de ce permis de la TMRSU demeure une des conditions « prior to start any construction ». L’absence de ce permis a été vérifiée lors d’une inspection par des officiels de l’inspectorat de la municipalité de Quatre-Bornes sur le site de construction mercredi dernier. Faisant état de cette information, l’hebdomadaire Week-End ajoute que « an ex-post control was effected on 06/02/2013 by then inspectorate staff of the Land Use and Planning Division and it was observed that construction work has started on site. The site Manager was however unable to give a copy of the clearance from TMRSU and resquested to contact the promoter for same. The promoter has been contacted and requested to produce same ».