RAMAPATEE GUJADHUR : Pick up a race now and then…

Auteur d’un deux sur deux dans les classiques 2017 — Ready To Attack dans la Duchesse suivi de Tandragee dans le Barbé — Ramapatee Gujadhur retourne sur le podium au terme de son coup double de samedi. La casaque bleu électrique (un moment deuxième au hit-parade des entraîneurs) a dépassé la barre des Rs 5M de stakesmoney. Mais Ramapatee Gujadhur se la joue prudent dans cette seconde tranche de la saison. Il laisse venir et dit désormais « pick up a race now and then », sachant qu’il aura à revoir son plan post Maiden avec le départ annoncé de son jockey titulaire.
Entre-temps, il fait le point après la journée de samedi dernier
READY TO ATTACK : « Il n’y a pas de doute que Ready To Attack est un bon cheval. Je crois, toutefois, qu’il a eu les circonstances en sa faveur. Il a pu dicter son pas et personne ne l’a inquiété. Candy Rock a fait une impression mais je crois que notre cheval est reparti à la fin. C’est très bien pour lui de remporter une course après quatre mois. Je crois que cette course va l’aider à progresser davantage. J’espère que son problème de santé ne va pas ressurgir. We expect to have some good fun with him. J’ai un petit mot spécial pour le palefrenier de Ready To Attack, Ricaud. Il avait un problème de santé. Heureusement que tout est rentré dans l’ordre. Je voudrais lui dédier cette course ».
RASTA REBEL : « Il a ouvert son compteur mais il l’a fermé en même temps (rires). Après la course, j’ai refusé de descendre vu qu’il y avait une infime marge entre lui et Agincourt. On est très content d’avoir remporté une course avec Rasta Rebel. C’est après belle lurette qu’on gagne une course de 0-20. Je dois dire que Steven l’a très bien monté. Je remercie Rob Champion qui cherche les chevaux pour nous en Afrique du Sud. Il avait acheté le cheval et ce n’est qu’après qu’il nous a contactés. Nous avons refusé mais il a insisté, nous disant que nous devons payer car il était committed (rires). At least Rasta Rebel is paying for his feed.
On est très content de terminer par un doublé. La compétition est très féroce. Je pense qu’Act Of Loyalty est venu un peu trop vite. Je crois qu’il demande un plus strong handling. On va lui donner un repos. Peut-être les 1600m vont mieux lui convenir ».
GAMBLING REGULATORY AUTHORITY : « Il faut donner du crédit à l’organisateur des courses qu’est le Mauritius Turf Club. Qu’on le veuille ou non, les courses sont courues plus honnêtement ces jours-ci. Il faut dire les choses comme elles sont. La Gambling Regulatory Authority a aussi sa contribution. Je vois que les chiffres d’affaires augmentent. C’est aussi parcequ’il y a un contrôle sur les paris. Pour ramener la confiance dans le public, il faut que les Racing Stewards soient sans pitié. On ne peut pas tolérer qu’un jockey vole ouvertement une course et après s’en tire avec seulement six semaines. Il faut qu’il soit mis à pied pendant deux ans. Il faut changer les sentencing guidelines et agir avec beaucoup plus de fermeté. Ce n’est qu'ainsi que les gens vont revenir. Qu’on le veuille ou non, les courses sont bien organisées par le MTC ».
MALAK EL MOOLOOK : « Je m’étais prononcé un peu trop vite au sujet de Malak El Moolook la dernière fois. Il a rechuté. Il va recommencer à travailler lundi. On verra ce que ça donne. Mais disons que Enaad travaille très bien. Il y a Disco Al aussi. Je pense que nous allons pick up a race now and then jusqu’à la fin de la saison ».