Fidèle à son habitude, Rameshwar Gujadhur a débuté sa saison sur une bonne note. Victorieux lors de la journée inaugurale avec Ashanti Gold en 2015, l’entraîneur est sorti en piste en deux occasions samedi dernier pour aller accueillir ses protégés. Avec l’éventuelle de Mansour, cet établissement, qui se présente désormais comme une grosse cylindrée, est appelée à jouer les premiers rôles pour le présent exercice.
Bis repetita pour Tornado Man. Ce fils de Toreador fit mouche dans l’épreuve d’ouverture de la saison tout comme ce fut le cas en 2014 lorsqu’il fut piloté par Jeanot Bardottier. Après une année 2015 moyenne durant laquelle sa valeur fut revue en constante baisse, Tornado Man se retrouva sous la conduite de Vijay Anand Bundhoo, lui-même sevré de succès pendant quatre années. Le deuxième représentant de cet établissement Alberts Day prit une encourageante deuxième place à l’issue d’une bonne fin de course. Son cavalier, Vikram Sola, fut toutefois sanctionné d’une suspension de deux journées pour avoir gêné un adversaire dans la ligne d’arrivée en permettant à sa monture de changer de trajectoire. Pour Subiraj Gujadhur, ce doublé ne constitue pas une surprise. «Sur sa fiche précédente, Tornado Man était un bon cheval. Du reste, il avait remporté trois victoires en 2014, mais il avait perdu sa forme l’année dernière. Il était bien à l’entraînement tout comme Alberts Day, et comme vous le savez, ce sont les chevaux les plus fit qui vont gagner en ce début de saison».
Enter Mansour
Le doublé intervint avec Torotino, auteur de deux succès la saison dernière. Sur le papier, la course était ouverte avec plusieurs candidats valables à la victoire, à l’instar de Lietuva, qui faisait figure d’épouvantail. Le favori imprima toutefois une allure trop rapide et il en paya le prix dans l’emballage final. Cette tactique profita, entre autres, à Torotino qui prolongea son effort jusqu’au bout sous la conduite de Dinesh Sooful. Ce dernier était un des jockeys appelés en renfort lors de cette première journée vu que Donavan Mansour n’avait pas obtenu le feu vert du Licensing Committee du MTC après qu’il fut rendu public que son billet d’avion avait été payé par l’ancien propriétaire Paul Foo Kune, qui est indésirable au Champ de Mars. L’assistant-entraîneur Subiraj Gujadhur a été contraint d’expliquer en écrit au Licensing Committee si l’ancien propriétaire avait un quelconque intérêt dans son écurie avant que Mansour n’ait le droit de défendre ses couleurs cette saison. En attendant, ces explications, le Sud-Africain a toutefois été autorisé à monter à l’entraînement à partir de mercredi matin.
Outre ces deux succès, l’entraînement Rameshwar Gujadhur ramena pas moins de quatre accessits samedi dernier. Greys Inn Control, qui était aligné dans la cinquième épreuve, était un des chevaux les plus en vue. Son entourage le considérait d’ailleurs comme celui qui était le plus en forme en ce début de saison et s’attendait qu’il disputât l’arrivée s’il confirmait sa bonne performance lors de la journée internationale sur le parcours du jour. Greys Inn Control ne se montra toutefois pas assez percutant pour disputer la victoire et il se contenta d’une troisième place. Grâce à ce doublé et les autres accessits, avec un total de gains s’élevant à Rs 393 000, Rameshwar Gujadhur occupe la troisième place au classement derrière Ricky Maingard et Shirish Narang, auteurs d’un triplé chacun. Ce qui est de bon augure pour le reste de la saison.