À SALON MAIRAL DE PORT-LOUIS : Sortie contre Xavier-Luc Duval et Paul Bérenger

L’imam Reza Damaree et M. Dawood Beg, président des mosquées du Sud du pays, qui affirment parler au nom d’un mouvement dénommé « Regroupement de la communauté musulmane » ont fait une sortie, hier matin, pour condamner ce qu’ils considèrent comme des « propos inquiétants tenus à l’Assemblée nationale à l’encontre de l’Arabie Saoudite ». Manifestement pro-gouvernement, ils ont ciblé en particulier le leader de l’opposition et du PMSD, Xavier-Luc Duval, et le leader du MMM, Paul Bérenger, et disent « ne pas comprendre leur démarche » .
Ce « Regroupement » a voulu faire une démonstration de sa mobilisation en remplissant le salon mairal de Port-Louis d’une centaine de ses délégués venus de plusieurs régions du pays. On a surtout remarqué parmi de notoires agents et activistes du MSM. Et, pour l’occasion, une banderole a été déployée à la gloire du prince régnant du royaume saoudien, Mohamed Bin Salman Abdelaziz Al Saud, ainsi que le drapeau de son pays épinglé, lui, sur le portrait de Sir Gaëtan Duval, le premier lord-maire de la capitale, qui orne le salon.
C’est, définitivement, les questions de Xavier-Luc Duval à l’Assemblée nationale en relation avec la bourde diplomatique commise par le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun dans le conflit qui oppose l’Arabie saoudite, l’Egypte, les Emirats arabes et le Yémen au Qatar qui ont fait réagir ledit  regroupement. Il faut rappeler que dès l’éclatement de ce conflit, le vice-Premier ministre s’est précipité, dans un communiqué émis par son bureau, pour entraîner la République de Maurice aux côtés de l’Arabie Saoudite contre le Qatar et son soutien, l’Iran. Toutefois, il faut savoir que Nando Bodha, qui fait la suppléance au ministère des Affaires étrangères en l’absence de Vishnu Lutchmeenaraidoo, a, par la suite, pris Soodhun nettement à contre-pied en soutenant que « selon le Droit international, seuls les chefs d’Etat, les chefs de gouvernement ou les ministres des Affaires étrangères sont autorisés à communiquer en matière de relations diplomatiques, de relations internationales et de la conduite des affaires internationales ». Donc, a précisé Nando Bodha, le communiqué de Soodhun n’exprimait nullement la position du gouvernement qui est celle d’entretenir de bonnes relations avec tous les pays du monde.
« Nous prions pour que l’unité se refasse entre ces pays »
On a relevé que, dans leur conférence de presse, messieurs Damaree et Beg n’ont pas voulu prendre clairement position dans le conflit entre le Qatar et ses pays voisins. Ils se sont contentés de dire « zot tous ansam sa » et « nous sommes inquièts de cette situation. Tous les musulmans sont des frères. Nous prions pour que l’unité se refasse entre ces pays ».
Le « Regroupement » a critiqué Xavier-Luc Duval pour avoir posé des questions sur la compagnie aérienne Saudi Airlines, laquelle desservira une ligne directe entre l’Arabie Saoudite et Maurice. Selon l’imam Damaree, « l’ouverture d’une ambassade mauricienne dans ce pays grâce au gouvernement mauricien et la venue de Saudi Airlines vont faciliter les pèlerinages vers la Mecque et Médine et elles permettront en même temps à beaucoup de familles de faire des économies sur les visas. Nous reconnaissons que Xavier-Luc Duval, tout comme son père, ont été proches de la communauté musulmane, mais et lui et Bérenger doivent mesurer leurs paroles et ne pas offenser l’Arabie saoudite». Ils ajoutent que « Maurice a besoin de grands pays comme l’Arabie Saoudite et l’Inde pour son développement et pour se hisser au niveau international ».
Le regroupement a nié qu’elle se mêle de la politique préférant soutenir qu’il « adopte plutôt une posture idéologique que permettent les livres sacrés », mais, cependant, ces deux animateurs ont annoncé « une campagne qui va débuter dans tous les masjids du pays contre l’hypocrisie de certains ». Pour ensuite, sous l’insistance de la presse, (re)préciser que « la campagne ne sera pas dirigée contre les personnes de Xavier-Luc Duval et de Bérenger, mais contre leurs paroles... »