« SHARED GROWTH » : La Barclays forme des jeunes à la recherche d’un emploi

Le département des ressources humaines de la Barclays s’est embarqué dans une initiative visant à offrir une formation à environ 50 jeunes étant à la recherche d’un emploi. Cette initiative a été présentée la semaine dernière lors d’une conférence de presse par les dirigeants de la Barclays, dont le Managing Director, Ravin Dajee, en présence du ministre du Travail et des Relations industrielles, Soodesh Callychurn.
Cette formation, indiquent les parties concernées, vise à faciliter l’intégration des jeunes diplômés dans le monde du travail. « La démarche de la Barclays cadre avec sa mission de responsabilité sociale », soutiennent les responsables de la banque, en affirmant que l’éducation est « l’un des piliers de notre engagement communautaire » et qu’elle « fait partie intégrante de notre stratégie de “shared growth” ». Le programme de formation offert aux jeunes est étalé sur trois jours. Les formateurs se concentreront surtout sur le développement des qualités professionnelles des candidats dans des domaines tels la gestion du temps, l’éthique professionnelle, la gestion du stress et la préparation d’un entretien d’embauche.
Le ministre du Travail et des Relations industrielles a félicité la Barclays pour son initiative tout en invitant d’autres entreprises à lui emboîter le pas. « Le taux de chômage chez les jeunes diplômés est un problème de taille auquel nous faisons face à Maurice. Grâce à cette initiative de la Barclays, qui a choisi de mettre ses ressources à la disposition des jeunes, ces derniers pourront acquérir des compétences qu’ils n’ont pu développer dans le secteur académique », déclare Soodesh Callychurn dans un communiqué émis par la Barclays.
Abondant dans le même sens, Ravin Dajee souligne : « À la Barclays, nous avons à cœur le développement des jeunes. C’est toujours dans cet esprit de “shared growth” que nous avons mis en place plusieurs programmes visant à aider les jeunes diplômés à mieux se préparer pour le monde du travail. Ce projet est le dernier en date et fait suite à une autre initiative que nous avons mise en place, à savoir le “Ready-to-Work”, qui offre aux jeunes la possibilité de choisir plusieurs types de formation en vue d’augmenter leurs chances d’embauche. »