SHIRISH NARANG : La barre de 20 victoires atteinte

Shirish Narang a de quoi être satisfait de son parcours 2017. S’il a remporté la 50e victoire de sa carrière avec Halabaloo il y a deux semaines, le jeune entraîneur a, samedi dernier, sellé son vingtième vainqueur de la saison, qui porte les griffes de Plain Of Wisdom qui, de son côté, récolte ses premiers lauriers de la saison.
À l’aube de la 22e journée, l’entraînement Shirish Narang se situe à la quatrième place au classement des établissements avec Rs 5, 3M de stakes money. On note que cette formation s’est beaucoup améliorée par rapport à 2016 où, à pareille époque, elle totalisait 14 victoires. Ce bon parcours a toutefois été entaché par les 12 mois de disqualification dont a écopé l’entraîneur dans l’affaire Gameloft, une sanction qu’il a décidé de contester en appel.
Pour en revenir à Plain Of Wisdom, il ne serait pas inapproprié de dire qu’il avait une occasion en or d’ouvrir son compteur 2017. En effet, il retrouvait un lot nettement moins aguerri et le train sélectif aidant, il n’a pas laissé passer sa chance.
« Plain Of Wisdom was doing well at home. He had a nice draw and he got into a nice race. He won easily », lance d’emblée Robert Khathi. « On paper, he was the only horse that runs on in the field. He was the best finisher. All I had to do was to put him in the right position and wait for the home straight. He did it beautifully », se réjouit le jockey.
« Plain Of Wisdom est un cheval que j’aime bien à l’écurie. C’est un petit cheval honnête. Je considère qu’il avait joué de beaucoup de malchance quand il était piloté par Jameer Allyhosain (ndlr : 11e journée) car il avait à changer de ligne en plusieurs occasions ce jour-là, étant privé de passage », rappelle pour sa part Shirish Narang. « Samedi on était très confiants car on savait qu’il était le meilleur cheval du lot. » L’entraîneur n’a pas manqué de dédier la victoire de Plain Of Wisdom à des propriétaires du cheval, notamment Bahim Khan Taher et le couple Joseph, Clergy et Sharone, qui fêtait son anniversaire samedi dernier.
« Mystical Twilight pulls too hard »
L’entraînement Narang et Robert Khathi n’avaient pas que Plain of Wisdom comme cartouche à l’occasion de cette 21e journée. Il y avait aussi Mystical Twilight, Kimberley et à un degré moindre Monarchs Emblem, mais ils ont tous mordu la poussière dans leur épreuve respective.
De Mystical Twilight, 4e à 2,65L de Glen Coco dans The Chintamun Gujadhur Cup, Robert Khathi dira que c’est un coursier qui tire trop en course, ce qui fait qu’au finish il n’arrive pas à être percutant. « He is not a bad horse save and except that he has a tendency to overrace. He pulls so hard that you have to restrain him and pull him back in a race. I think we should come back to a 950m and ride him differently. There is no point fighting with him on longer trips », estime le jockey.
Même si Redwood Valley faisait figure d’épouvantail dans la septième épreuve, Kimberley avait tactiquement une belle carte à jouer. Mais ce coursier fut incapable de hausser son niveau, se contentant de la 4e place à 1,80L du surprenant Emblem Royale. Une contre-performance que Robert Khathi attribue à sa mauvaise ligne.
En ce qu’il s’agit de Monarchs Emblem, 7e à 3,55L de Brave Leader, c’est plutôt les conditions de course qui n’ont pas été en sa faveur, à en croire le Sud-Africain. « If you look at his form before when they tried to run him close to the place, he didn’t like it. He seems to like to be behind horses. He needs to be settled. When he is one-off the fence, he has no finish. » La question qui mérite d’être posée alors est la suivante : pourquoi l’a-t-il monté aussi offensivement samedi dernier ?