Les finales du Championnat Vital qui se sont déroulées samedi au Centre national de tennis à Petit Camp ont vu la consécration du Malgache Jacob Rasolondrazana pour la 5e fois en simple hommes et d’Astrid Tixier chez les dames.
Calme et lucidité ont été les ingrédients de la victoire de Jacob Rasolondrazana. Engagé dans la finale du simple hommes contre son compatriote Jean Richard Randriamanantsoa, il n’a pas laissé le moindre doute le déstabiliser. Même si Randriamanantsoa s’est montré coriace en remportant le premier set, le champion en titre a élevé son niveau de jeu lors des deux sets suivants pour s’imposer 4-6, 6-4, 6-1.
« Je me suis bien préparé en vue de cette finale. Certes, j’ai fait beaucoup d’erreurs lors du premier set, mais j’ai gardé mon calme et je pense que c’est cela qui m’a permis de gagner. Je viens d’une famille de sportifs et on m’a appris depuis tout petit à ne jamais baisser les bras et à ne pas douter », déclare Jacob Rasolondrazana. À savoir que depuis 2013 à cette année, il n’y a que son nom inscrit au palmarès des Championnats Vital. Le Malgache est actuellement entraîneur des élites du tennis mauricien.
Son adversaire, quant à lui, se dit satisfait de son match malgré la défaite et pense que son jeu n’arrête pas d’évoluer. « Je l’ai mis en difficulté à plusieurs reprises, mais j’ai dépensé beaucoup d’énergie. Une défaite n’est pas la fin du monde et je sais que si je travaille davantage sur ce qui m’a coûté le match, je progresserai », nous dit Jean Richard Randriamanantsoa.
La finale du simple dames est revenue à Astrid Tixier, qui a renversé la championne en titre, Sarah Introcaso, sur le score de 2-1 (6-2, 4-6, 6-3). « Une victoire en fin de journée, cela fait toujours plaisir. Je suis contente de ma prestation car je ne m’entraîne pas de manière régulière depuis. Sarah a vraiment progressé et cela peut se sentir dans ses attaques. On a certes des techniques différentes, mais l’objectif c’est de bien jouer et de gagner », explique Astrid Tixier.
Dans les finales U16 et U18 garçons, la victoire est revenue à Sébastien Liu Chung Ming et Anthony Kwok respectivement. Si le premier s’est imposé face à Jake Lam 2-1 (4-6, 7-5, 7-5), Kwok, 1857e au classement mondial juniors, a facilement battu Shaheel Busguth (6-1, 6-3). À noter que la finale U16 s’est jouée sans arbitre.