Les amateurs de scènes vivantes peuvent se réjouir : le festival Passe-Portes, regroupant des compagnies théâtrales venant de différents pays francophones, revient pour une 2e édition au centre de conférence de Grand-Baie du 19 au 24 mai. Une pléiade d’artistes francophones, dont des Mauriciens, joueront chaque jour un spectacle ouvert au grand public.
Cette année encore, le festival Passe-Portes se voudra un grand rendez-vous culturel avec la présence de nombreux artistes francophones et mauriciens. Des compagnies théâtrales émergentes de Belgique, de France, de Suisse, de La Réunion, de Madagascar, des Comores et de Maurice seront ainsi en lice pour le Prix Bernard Giraudeau pour la meilleure interprétation, et pour la meilleure écriture dramatique, qui sera doté d’un “cash prize” de Rs 80 000, et ce en partenariat avec l’Union européenne (UE). Le prix d’écriture dramatique sera exclusivement ouvert aux auteurs mauriciens de moins de 40 ans. Le gagnant, en plus d’obtenir le cash prize, recevra l’appui nécessaire pour mettre en scène son spectacle et le produire devant le public mauricien. Le jury sera composé de Kalid Tamer, président du prix d’écriture dramatique, Bernard Faivre d’Arcier, président d’honneur du festival, et Charlotte De Turckeim, présidente du jury du prix Passe-Portes.
Deux spectacles, dont des pièces de théâtre présentées hors compétition, et des concerts d’artistes mauriciens et francophones sont prévus tous les soirs. Ce festival a pour but d’offrir une plateforme aux artistes mauriciens pour se faire connaître auprès des programmateurs de salles de spectacles étrangères. Pour Catherine Swagemakers, directrice générale de la fondation Passe-Portes, l’objectif est de donner un véritable tremplin. « Le festival Passe-Portes s’inscrit dans une dynamique culturelle internationale et a su se créer une place importante dans le domaine culturel à Maurice. Il est désormais connu comme le Festival international francophone des Arts vivants de l’île Maurice. C’est l’aboutissement d’un travail passionné au service des jeunes artistes émergents et de la culture », souligne-t-elle. François Moravic, directeur artistique du festival, fait pour sa part ressortir que de nombreuses personnalités accompagnent l’équipe du festival, citant entre autres le metteur en scène Yves Beaunesne, le comédien Claude Brasseur, le comédien et réalisateur Patrick Chesnais ainsi que l’ancien directeur du Festival d’Avignon, Bernard Faivre d’Arcier. Cet événement sera aussi un tremplin de découvertes et d’échanges, avec des concepts uniques.
Cécile Henry, Senior Manager – Communication & CSR d’IBL, ne tarit pas d’éloges sur cet événement.« Créer un rendez-vous mettant à l’honneur la créativité et bâtir une passerelle entre les différents prestataires a charmé IBL pour la deuxième année consécutive. Humainement très riche de par la multiplication des contacts entre les artistes étrangers et mauriciens, ce festival est une ouverture pour nos jeunes artistes sur la culture francophone, ainsi que celle de notre pays et de sa mixité culturelle. Soutenir ce festival est une opportunité pour promouvoir la création artistique francophone et mauricienne. Il permet cet échange avec l’international, la connaissance et la formation des jeunes aux métiers du spectacle tout en étant en lien avec notre vision de “go beyond boundaries” et nos valeurs encourageant la passion et de la créativité. » À noter que le festival proposera aux jeunes une réduction de 50% à l’achat de leur billet pour les encourager à s’intéresser au théâtre.