Le Premier ministre adjoint, Xavier-Luc Duval, a annoncé ce matin le lancement d’un programme d’activités visant à éliminer le décalage entre la haute et la basse saison pour faire de Maurice une destination touristique “all year round”. Le programme d’activités s’articulera autour du slogan “L’île Maurice autrement”. Trois pôles d’attraction ont été identifiés : faire de Maurice une destination familiale avec le concept “Maurice aventures en familles”, un accès privilégié à tous les terrains de golf à un prix raisonnable et une “shopping fiesta” du 14 août au 3 septembre.
Le Premier ministre adjoint et ministre du Tourisme, Xavier-Luc Duval, a quitté le pays à la mi-journée pour La Réunion, où il aura une session de travail avec les dirigeants régionaux avant de donner une conférence de presse. Il se rendra ensuite au Seychelles, où il sera l’invité d’honneur du Carnaval international de Victoria. Rencontrant la presse, Xavier-Luc Duval a avancé que les arrivées touristiques ont connu une bonne progression depuis le début de l’année, un taux de croissance de 10,6% ayant été enregistré durant le premier trimestre par rapport à l’année dernière. Toutefois, il a déclaré que « le plus grand défi pour la destination mauricienne n’est pas la haute saison, mais la basse saison, qui se situe entre mai et septembre ». Le pays enregistre en effet 100 000 arrivées en moins durant cette période, représentant une baisse de revenus très substantielle pour le pays. D’où la décision du ministère du Tourisme et de la Mauritian Tourism Promotion Authority (MTPA) d’effectuer un “forcing” pour éliminer ce décalage. Une campagne sera donc lancée pour mettre en valeur la grande diversité du produit touristique mauricien.
Selon Xavier-Luc Duval, les touristes ne se contentent plus de la plage et du soleil, mais veulent connaître davantage la culture et l’histoire du pays. « La diversité du produit mauricien constitue un atout majeur pour l’industrie touristique. Il y a, à Maurice, suffisamment d’activités pour permettre à une famille de s’occuper pendant deux semaines de vacances », a-t-il déclaré. Le programme d’activités s’inscrivant dans le cadre de “Maurice Aventures en famille” s’étendra du 7 mai à 14 août. Les quelque 200 prestataires touristiques mauriciens ont accepté de réduire leurs tarifs d’une moyenne de 30% durant la basse saison. Cette baisse s’appliquera pour la pêche au gros, les excursions autour des îles, l’observation des dauphins, la marche sous l’eau, la plongée en apnée, la plongée sous-marine, les bateaux à fond de verre, les parachutes ascensionnels, le ski nautique, le kitesurf et l’accès aux parcs naturels.
Concernant le “golf pass”, Xavier-Luc Duval a soutenu que Maurice dispose de neuf parcours de golf « exceptionnels ». Du 1er mai au 30 septembre, tous ceux réservant dans un hôtel disposant d’un terrain de golf pourront ainsi avoir accès à tous les terrains de golf pour un coût de 50 euros par parcours. Cette réduction s’appliquera également pour les Mauriciens. Du 14 août au 3 septembre, une “shopping fiesta” sera par ailleurs organisée dans tous les centres commerciaux de l’île.
En outre, toute une stratégie a été élaborée au niveau du transport aérien afin de soutenir cette campagne. Ainsi, Air Mauritius a prévu des vols supplémentaires sur Paris, Londres, l’Inde et La Réunion. Plus de 20 000 billets d’avion seront disponibles à prix réduit sur la ligne Maurice-Réunion durant la basse saison. Quelque 10 000 billets seront vendus à 199 euros en mai, juin et septembre. En juillet et août, 10 000 billets seront offerts à 242 euros.
Xavier-Luc Duval a aussi révélé avoir demandé à Emirates de réduire les charges imposées à partir de Dubaï et de Londres. « Ils ont proposé une baisse de 5 à 15%, mais ce n’est pas suffisant », a estimé le ministre du Tourisme avant de déplorer qu’Air France n’ait pas accepté de baisser ses charges à partir de Paris.
Le ministre a aussi mentionné son passage à La Réunion avant de se rendre aux Seychelles. Sur place, l’occasion lui sera donnée de réchauffer les liens existant entre Maurice et l’archipel sur le plan touristique.