Les barreurs mauriciens ont remporté, à l’issue d’une semaine de compétition sur les plans d’eau de Grand-Baie et Anse La Raie, la Coupe de l’océan Indien, qui réunissait Réunionnais et Seychellois. Les Mauriciens ont fait retentir le Motherland en sept occasions sur neuf possibilités.
Tatiana Mathieu, en bonne capitaine, a montré l’exemple en remportant l’or en laser 4.7. Une spécialité que la navigatrice a maîtrisée de bout en bout, devant ses coéquipières Céline Baptiste et Anaëlle Felicie. « Je suis amplement satisfaite de la prestation de l’équipe dans son ensemble », nous a déclaré Tatiana Mathieu après la cérémonie de remise des prix samedi au Grand Baie Yacht Club.
En effet, dans son sillage, on retrouve Adriano Merne (4.7), OBrayan Brasse (radial), Nina Pokhun (optimist), Fabrice Leclezio (planche à voile), Terry Lamarque (kitesurf) et Zohra Ellapen (kitesurf). « Pour être honnête, je ne m’attendais pas à une telle prestation. C’est au-delà de toutes les attentes », poursuit la barreuse.
De quoi rassurer toute la petite communauté de navigateurs qui vise désormais les premiers rôles aux JIOI 2019. « Je pense que nous l’avons tous pris comme un tremplin pour les prochains JIOI. Ce sera chez nous et nous devrons tout faire pour être au mieux à ce rendez-vous. »
Nina Pokhun, médaillée d’or en optimist, se dit également très satisfaite de sa prestation. Celle qui a commencé la voile par l’entremise de son oncle Robert Rault veut voir encore plus grand. « J’ai déjà remporté l’or l’année dernière aux Seychelles. Cette année, c’était assez facile, même si les adversaires ont tout fait pour me compliquer la tâche », déclare la jeune barreuse.
En kitesurf, Terry Lamarque et Zohra Ellapen n’ont laissé aucune chance à leurs adversaires, tout comme le véliplanchiste Fabrice Leclezio, archidominateur dans sa discipline devant le Mauricien Julien Maurel et Bertrand Lablache.
Par contre, les Seychelles ont été à l’honneur, avec un triplé en laser standard, signé Allan Julie, Rodney Govinden et Roy Govinden, et une médaille d’or en optimist garçons, remportée par Dominique Labrosse.