Sports

Les membres du Comité technique (CT) en football ont accédé à la requête de la délégation mauricienne au sujet de la programmation de la troisième et dernière journée de cette poule A, prévue mardi. Ils ont accepté que les deux derniers matches soient joués à la même heure et dans deux endroits différents. Le message devra être relayé au Coji aujourd’hui, qui aura à prendre une décision incessamment.

L’Association mauricienne de boxe (AMB) s’est fixé comme objectif de réaliser une très bonne performance à ces 8es Jeux et terminer en tête au classement. Les boxeurs ont bien retenu les consignes en affichant une détermination exemplaire. C’est du reste le sentiment qui se dégage après les avoir rencontrés, hier après-midi, à l’issue d’une séance d’entraînement au National Sport Council Hall de Roche-Caïman.

Avoir un moral de fer capable soulever des montagnes. C’est dans cet état d’esprit que les haltérophiles de l’équipe de Maurice ont repris tard dans la soirée d’hier les chemins de l’entraînement dans le gymnase de Victoria. Soit quelques heures seulement après s’être installés au Village des Jeux. Et hier matin, Serge Calotte, qui a pris relais à Marc Coret comme entraîneur national, a ramené tout le monde sur le quai afin de faire les derniers affûtages avant le début des compétitions, qui commencent le lundi 8 août.

La sélection nationale féminine de basket-ball s’est entraînée mercredi soir au gymnase de Victoria, quelques heures seulement après son arrivée à Mahé. L’objectif de ce premier entraînement était surtout de prendre connaissance des conditions prévalant dans ce gymnase où Maurice jouera d’entrée face aux Seychelles, demain matin à 9h, pour le premier match du tournoi et comptant pour la poule A.

Les joueurs de la sélection nationale masculine de basket-ball ont effectué une petite séance d’entraînement dès leur arrivée mercredi au Village des Jeux. Les protégés de Rakesh Chundunsing ont été conviés à une séance de décrassage et d’étirement afin de ne pas trop ressentir les effets du voyage.

Très tôt hier, les athlètes mauriciens ont envahi le Stad Popiler pour une séance de décrassage. Les athlètes comme les handisportifs étaient sur le stade pour deux choses en particulier.

Les Seychelles ont été accrochées par les Comores pour leur première sortie dans la poule A en compétition de football, hier à Praslin. Un mauvais résultat pour les protégés de Ralph Jean-Louis, d’autant qu’ils devront affronter Maurice et les Maldives lors de leurs deux prochains matches.

La dernière partie de la délégation mauricienne a posé ses valises au Village des Jeux dans la soirée d’hier, après presque trois heures à bord du vol HM 054 d’Air Seychelles. Si tous, dirigeants, athlètes et parents arboraient un grand sourire au moment d’embarquer, une fois en plein vol, les pronostics quant à la performance du Club Maurice allaient bon train.

Une deuxième victoire en deux semaines, c’est le pari de Captain’s Cheer et de l’écurie Rousset. On pourrait qualifier cette tentative de osé, mais comme et l’écurie et le cheval connaissent une période faste, rien ne semble pouvoir les arrêter.

Le Club M, plus porté vers l’attaque hier, aurait pu s’en sortir avec un large succès pour son entrée en matière dans la poule A de la compétition de football de ces 8es Jeux des îles de l’océan Indien. Comme la finition laissait à désirer, la bande à Akbar Patel n’a pu ramener qu’un nul de cette explication face aux surprenants maldiviens (1-1), au stade de l’Amitié à Praslin.

Une fois au Village des Jeux, hier en début d’après-midi, certains athlètes mauriciens n’ont pas chômé. Les pongistes et volleyeurs ont mis le cap sur Roche-Caiman pour une première séance de décrassage.

Tous les regards sont tournés vers le Stad Linité ces jours-ci aux Seychelles, là où se déroulera la cérémonie d’ouverture de ces 8es Jeux des îles de l’océan Indien. En tout cas, les organisateurs ont déjà promis « un spectacle inoubliable. »

C’est hier à 14h que les membres du Club Maurice sont arrivés au Village des Jeux, plus de deux heures après leur atterrissage à l’aéroport de Pointe Larue à Mahé. Des problèmes pour le transport des valises sont, semble-t-il, à l’origine de ce retard pour un parcours de quelques kilomètres seulement. Les représentants mauriciens ont pris leur mal en patience et c’est accompagnés d’un air de séga qu’ils ont fait la route vers l’île Persévérance.

S’il y a une personne qui n’est pas passée inaperçue dans ce concert de personnalités qui ne cessent de défiler au Berjaya Hotel, c’est bien celle d’Ibrahim Ben Ali. Cet ancien président du Comité national olympique des Comores avait disparu de la circulation ces huit dernières années. Hier, il est apparu plus que jamais dans son élément qu’il avait eu à abandonner aux lendemains des Jeux de 2003 pour des raisons politiques dans son pays.

Jean-Pierre Bade en observateur
Jean-Pierre Bade sera le seul membre de la délégation réunionnaise présent au stade de l’Amitié à Praslin pour assister à la rencontre Madagascar/Mayotte ce soir. L’entraîneur de la sélection de l’île soeur verra ainsi en action ses deux adversaires dans le groupe B. Les autres membres ne pourront effectuer le déplacement, faute de moyens, pour revenir rapidement à Mahé. « Le scénario idéal sera de gagner les deux matches. Il ne faut pas regarder les autres. A nous de jouer », a fait ressortir le défenseur William Mounousamy. Il est à rappeler que Jean-Pierre Bade était également présent lors de la rencontre Maurice/Mayotte tenue vendredi dernier au stade Sir Gaetan Duval à Rose-Hill.

C’est au son du séga que le Club Maurice a été accueilli, hier en fin de matinée, sur le tarmac de l’aéroport international des Seychelles. La délégation mauricienne, emmenée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, a débarqué dans l’archipel avec l’idée de réaliser une bonne performance et faire honneur au pays. C’est le sentiment qui s’est dégagé après avoir parlé au ministre lui-même, au président du Comité national olympique mauricien (CNOM), Philippe Hao Thyn Voon, et aux différents responsables et athlètes.

Maurice se retrouve finalement dans la même position qu’en 1998 où l’organisation des 6es Jeux des îles avait été confiée par le Cij aux Comores parce que ces dernières ne s’étaient jamais engagées dans une telle démarche. Sauf que cette fois au lieu d’attendre deux ans, sans savoir vraiment de quoi il en ressort, le Comité national olympique mauricien sera fixé sur son sort en février 2012.

Vol retardé, groupe scindé en deux — les joueurs dans un hôtel et le reste de la délégation dans un autre —, le passage du Club M dans l’île Praslin ne se passe pas dans les meilleures conditions avant son premier match contre les Maldives dans la poule A pour la compétition de football cet après-midi (16h30).

Sylvie Beauchamp, responsable de magasin du complexe Carrefour des Arts, rue Francis Rachel, propose tous les souvenirs sportifs et culturels ayant trait aux activités organisées par le gouvernement. On y trouve même le fameux vuvuzela (125 roupies seychelloises), rendu célèbre à l’occasion de la dernière Coupe du monde en Afrique du Sud, des t-shirts à 150 roupies et des serviettes à 100 roupies, toujours à l’effigie de la mascotte des Jeux.

Comme dans les compétitions sportives, les Maldives se montrent ambitieuses depuis qu’une nouvelle équipe a pris le pouvoir au sein de son Comité national olympique (CNO). Outre une place sur le podium visée avec leur équipe de football, les Maldives ambitionnent cette fois ni plus ni moins que l’organisation des 10es Jeux des îles de l’océan Indien en 2019. La demande du CNO maldivien pour avoir une copie des Cahier des Charges en version anglaise veut tout dire de l’intention de ce pays, qui pourrait être en concurrence avec Maurice.

L’équipe hôte, les Seychelles, donnera le coup d’envoi de la compétition de football des 8es JIOI en recevant les Comores demain (14h) au stade L’Amitié à Praslin. Pour les Dallons, il s’agit de ne pas rater leur entrée en matière.

Après des mois de travail, le Club M entre maintenant dans le vif du sujet dans ces 8es Jeux des îles de l’océan Indien. Les premiers adversaires, les Maldiviens, sont les grands inconnus de la compétition. Cette confrontation est prévue demain après-midi (16h30) au stade de l’Amitié, situé sur l’île Praslin. Le Club M se voit dans l’obligation de gagner pour dissiper certains doutes.

C’est seul au volant de sa voiture que le ministre de la Jeunesse et des Sports et du Développement communautaire aux Seychelles est arrivé à son rendez-vous avec Le Mauricien hier matin au Stad Linité. Malgré un agenda surchargé, il a trouvé le temps de répondre à nos questions, dans les gradins même du stade.