« Aucun produit toxique n’a été détecté » après des études réalisées « par l’Environnement » dans les régions du Sud-Est, dont les lagons ont été atteints par une marée noire. C’est l’assurance donnée par le ministre de la Santé, Kailesh Jagatpal, ce matin.

Le ministre participait à la signature d’un accord pour un don de Rs 25 millions par Link to Life pour l’achat d’équipements destinés au Cancer Hospital, actuellement en construction.

Il a soutenu que certaines personnes ont présenté des symptômes généraux qui ne sont toutefois « pas directement liés à l’huile lourde déversée ».

« Nous n’avons eu aucun problème critique à se stade », a-t-il assuré.

Kailesh Jugatpul a affirmé que « dès les premiers jours, des équipes médicales mobiles ont sillonné les endroits concernés pour évaluer et sensibiliser les personnes sur d’éventuels effets ».

A savoir que de nombreux volontaires et habitants des régions du Sud-Est ont eu des maux de tête ou des malaises après avoir été exposés au fioul déversé dans le lagon.

Carina Gounden, du collectif Aret Kokin Nou Lapalz, a affirmé avoir elle-même « ressenti des symptômes de la marée noire ». Elle a lancé un appel aux habitants qui résident dans les alentours de la zone sinistrée de prendre les précautions nécessaires.