L’Icac lors d’une descente des lieux chez Hyperpharm

Les locaux de Hyperpharm Ltd à St Pierre ont fait l’objet d’une perquisition de la part des officiers de la commission anticorruption (ICAC), ce mercredi 15 juillet. Cette firme a bénéficié de contrats de plusieurs millions auprès du ministère de la Santé et fait l’objet d’une enquête de la commission.

Peu avant 9h30, ce matin, des officiers de la brigade anticorruption ont investi les lieux.

Cette descente de l’ICAC fait suite à la polémique entourant l’acquisition de médicaments et d’équipements de protection sanitaire par le ministère de la Santé durant le confinement lié à la pandémie de Covid-19 à laquelle la firme Hyperpharm a été impliquée.

La direction de la compagnie, estimant que les journalistes présents n’avaient rien à faire sur les lieux, a fait appel à la police de la localité. La police a demandé aux journalistes de s’éloigner et d’éviter de prendre en photo les employés.

L’ICAC a également procédé à des descentes simultanées. Sont concernés : deux locaux du ministère de la Santé, ceux de la State Trading Corporation (STC) à Port-Louis, le siège du ministère du Commerce à Port-Louis et deux autres pharmacies.