Deepak Bonomally, auditionné dans le cadre de l’enquête judiciaire initiée sur la mort de Soopramanien Kistnen, fera l’object d’une enquête policière pour « faux témoignages ».

Le ruling de la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnauth est tombé en début de séance, ce lundi 1er mars en cour de Moka.

Pour rappel, le représentant du Bureau du Directeur des poursuites publiques avait déposé une motion pour sanctionner le directeur de Bo-Digital à la suite de réponses approximatives fournies par ce dernier en cour.

En effet, Deepak Bonomally avait dans un premier temps refusé de révéler son adresse, avant de se rétracter pour dire qu’il avait changé de lieu de résidence pour des raisons de sécurité. Le représentant du DPP avait, la semaine dernière, demandé à la magistrate d’agir contre le témoin pour “giving false evidence”.

De fait, il pourrait être sanctionné pour parjure ou Contempt of Court, ayant fait ses déclarations sous serment.

L’enquête judiciaire entourant le meurtre de l’agent du MSM du No 8, Kistnen Soopramanien, se poursuit ce lundi.