Richard Perrine, soupçonné d’avoir sexuellement agressé une fillette de 3 ans à Residence Anoska, a été traduit en cour de Curepipe à 10h30 ce lundi 6 juillet. Il nie toujours les faits qui lui sont reprochés.

Le suspect, âgé de 36 ans, a comparu sous une accusation provisoire de « causing child to be sexually abused ».

La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, Richard Perrine a été reconduit en détention policière. Il comparaîtra de nouveau le 13 juillet.

Sylvia Revat, la mère des fillettes agressées, se trouve actuellement au poste de police où elle est interrogée par les enquêteurs. Elle devrait comparaître également devant la justice aujourd’hui.

Deux charges ont été retenues contre cette femme âgée de 33 ans : « child ill-treatment » et « exposing child to harm ».