Suite à l’arrestation du constable Nuckcheddy, soupçonné d’avoir falsifié les données inscrites dans le Bail Caller Register du poste de police de Flacq, Reza Foolah, qui est liberté conditionnelle depuis le 7 janvier, est de nouveau attendu au CCID, ce mercredi 10 février.

L’homme d’affaires a obtenu la liberté conditionnelle dans une affaire de « larceny for obligatory writing ». Selon ses conditions de remise en liberté, cet ami proche d’un ministre devait se présenter au poste de police pour signer le Bail Caller Register.

Toutefois, un inspecteur du poste de police de Flacq a découvert que le constable Nuckcheddy signait ce registre à la place de Reza Foolah.

Le constable a été arrêté et traduit en cour, lundi, après avoir été interrogé par le CCID. Le suspect a également été suspendu de ses fonctions.

Ce mercredi, les enquêteurs interrogeront Reza Foolah pour comprendre pourquoi il ne s’est pas présenté au poste de police comme convenu, et quels sont ses liens avec le constable Nuckcheddy.