Hema Koonjoobeharry, dont le corps a été retrouvé enterré dans un verger à Mare-d’Albert, le samedi 29 mai, est morte étouffée. C’est ce qu’a révélé l’autopsie pratiquée en soirée hier par le Dr Monvoisin.

La disparition de cette habitante de Médine, âgée de 40 ans, avait été signalée par ses proches ce vendredi 28 mai. Selon la famille, la victime n’avait plus donné signe de vie depuis le 10 mai, soit le jour de son anniversaire.

Pour rappel, le cadavre d’Hema Koonjoobeharry a été retrouvée à une dizaine de mètres de celui de Zaheera Ramputh, qui avait elle aussi disparu depuis plusieurs mois.

Le principal suspect dans cette affaire, Umyad Ayryaz Ebrahim, 37 ans, est déjà passé aux aveux. Il lui est reproché d’avoir tué ces deux jeunes femmes avant de les enterrer dans ce verger où il travaillait comme gardien.

Le suspect a lui-même indiqué aux autorités où il avait enterré ses victimes. La police a découvert des effets personnels féminins, dont un sac et des documents, sur place.

La police n’écarte pas la thèse que le trentenaire pourrait également être l’auteur d’autres disparitions de jeunes femmes.

Le suspect souffrant de troubles psychiatriques a été interné à l’hôpital Brown Sequard, Beau-Bassin.

L’enquête est menée par la Major Crime Investigation Team (MCIT).

Lire plus ici :Mare d’Albert : Un psychopathe enterre deux de ses compagnes en trois mois