La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, Naushad Lotun, 39 ans, a été reconduit en cellule policière, lundi, pour avoir diffusé de fausses informations sur la Covid-19. Il passera la nuit en détention jusqu’à sa nouvelle comparution ce mercredi 22 juillet.

« Mo ti pe fer enn badinaz », a-t-il déclaré aux enquêteurs, en soutenant qu’il ne s’attendait pas à ce que son message prenne de telle proportion.

Les autorités reprochent à cet habitant de Rose-Hill d’avoir posté un message sur Facebook, vendredi, faisant croire à un cas positif de Covid-19 dans une école primaire de Rose-Hill.

Arrêté par la Cybercrime Unit du CCID, ce lundi 20 juillet, le suspect est passé aux aveux. En cour, une charge provisoire de « Breach of ICTA» a été retenue en cour contre lui hier.

À savoir que le message de Naushad Lotun a provoqué la panique parmi les parents des élèves ainsi qu’au sein de cet établissement scolaire et s’est également propagé à travers la toile. Alors qu’a émergé une rumeur d’un nouveau Lockdown, démenti par des ministres vendredi après-midi.