Dhiren Moher, arrêté sous une accusation provisoire de « Breach of ICTA », a été relâché ce jeudi 24 septembre après avoir fourni une caution de Rs 2 000 et une reconnaissance de dette de Rs 10 000 comme indique son avocat, Me Arassen Kallee.

La police compte interroger d’autres personnes faisant partie du groupe WhatsApp ayant échangé des messages qualifiés de « très disturbing”. Il nous revient que leurs identités ont déjà établies par les enquêteurs.

Après avoir été placé en état d’arrestation, Dhiren Moher a été traduit en cour de Pamplemousses cette après-midi.

Pour rappel, une plainte a été logée contre Dhiren Moher par l’avocat Rouben Mooroongapillay après qu’une conversation sur une messagerie de groupe ait fuité sur les réseaux sociaux. Me Rouben Mooroongapillay avait regretté “des messages très graves, très disturbing”.