Douze jours après la mort du bébé Prishtee, la police a recueilli la version des faits de Sweta Seeneevassen, sa mère.

Ce samedi 24 avril, accompagnée de son époux et de ses avocats, dont Me Sanjeev Teeluckdharry, cette habitante de Mont-Gout s’est rendue au poste de police de Pamplemousses.

Souffrant des séquelles de son accouchement, la jeune femme de 25 ans n’avait pu parler aux autorités jusqu’ici.

Toutefois, avant de pouvoir enquêter pleinement, la police devra attendre les conclusions du Medical Negligence Standing Committee, chargé de mener une enquête sur le décès du nourrisson qui, selon les parents, serait lié à une négligence médicale alléguée.

Pour rappel, une enquête a été lancée pour négligence médicale contre le personnel soignant de la Maternity Ward de l’hôpital de Pamplemousses après que la jeune femme, enceinte de 7 mois, a perdu son bébé dans des circonstances troublantes.