Ritesh Gurroby en médaillon

Avec la saisie de près de Rs 3,6 milliards de drogue à Pointe-aux-Cannoniers, le dimanche 2 mai, l’ADSU a plusieurs suspects dans son viseur. Selon une source proche de l’enquête, après l’arrestation de deux premiers suspects dans cette affaire, d’autres interpellations sont imminentes.

Entre-temps, Ritesh Gurroby, arrêté dans le sillage de l’enquête entourant la saisie de 300 kilos de drogue estimée à approximativement Rs 3,6 milliards, nie les faits qui lui sont reprochés. Cette drogue ne lui appartiendrait pas , a plaidé hier cet habitant de Grand-Baie, âgé de 38 ans, interrogé par la brigade antidrogue.

Le dimanche 2 mai suite à une opération de l’ADSU de la division Metropolitan, Ritesh Gurroby et Siwdanand Rawah, 37 ans, gardien de profession, ont été arrêtés. En présence des suspects, environ 300 kg de drogue, comprenant de l’héroïne et du haschich, ont été déterrés sur un terrain à Pointe-aux-Canonniers.

Lors de son interrogatoire, Siwdanand Rawah a, lui, incriminé Ritesh Gurroby indiquant qu’il aurait plus d’une fois aperçu le trentenaire transportait des colis sur le terrain à Pointe-aux-Cannoniers.

Ritesh Gurroby est soupçonné de faire partie d’un réseaux acheminant de la drogue en provenance de l’île de la Réunion vers Maurice. D’ailleurs, la famille du trentenaire possède huit bateaux à Grand-Baie. Le suspect déjà connu des services de police, ferait partie d’un réseau mafieux, par lequel l’argent de la drogue est blanchi par le biais de pierres précieuses et de devises sur le marché noir.

En février, l’ADSU avait d’ailleurs déjà arrêté trois membres de la famille Gurroby soupçonnés d’être impliqués dans un cas de blanchiment d’argent.

Ce lundi, Ritesh Gurroby a été traduit en cour de district de Rivière-du-Rempart où une charge provisoire de trafic de drogue a été logée contre lui. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, le suspect a été reconduit en détention. Ritesh Gurroby a retenu les services de Me Rama Valayden.

Le chef de l’ADSU, Choolun Bhojoo, suit de près cette affaire.