Après l’arrestation, le 16 octobre, de deux ex-officiers de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU), ce mercredi 21 octobre cette fois, deux autres anciens officiers de l’unité antidrogue sont actuellement interrogés par les enquêteurs de la commission anticorruption (ICAC).

Pour rappel, une plainte a été logée à la commission anticorruption par un habitant de D’Epinay. Ce dernier a déclaré que, lors d’une fouille à son domicile en mai 2019, effectuée par une équipe de l’ADSU, une somme de Rs 625 000 aurait été saisie. Toutefois, seulement Rs 392 000 lui auraient été restituées.

Sa plainte a mené à l’arrestation du sergent Henrico Armance et de la constable Amrita Alphonse, deux ex-officiers de l’ADSU qui faisaient partie de l’équipe ayant effectué la perquisition.

Soupçonnés de corruption, les suspects ont tous deux comparu en cour de Port-Louis, où une charge provisoire de « Corruption under the PoCA » a été retenue contre eux.

L’enquête se poursuit et d’autres arrestations sont à prévoir dans ce dossier.