Hemul Naipal voulait faire une surprise à sa mère et rentrer au pays en janvier. C’est ce qu’indique Aruna Naipal-Chrushna, la soeur ainée de l’officier.

Affecté à la National Coast Guard (NCG) depuis six ans, Hemul Naipal a trouvé la mort alors qu’il patrouillait au large d’Agaléga, le lundi 21 décembre.

L’embarcation dans laquelle se trouvait la victime, en compagnie de deux autres officiers, a chaviré. Alors que ses collègues ont été sauvés, Hemul Naipal, lui est demeuré introuvable. Il a été repêché sans vie un peu plus tard à la suite de recherche.

La tragique nouvelle leur a été annoncée par la NCG, relate Aruna Naipal-Chrushna, une des soeurs de l’officier Naipal.

Issu d’une fratrie de quatre enfants, le jeune homme, qui a un frère jumeau, est décrit comme quelqu’un de jovial, étant toujours prêt à rendre service. « Nous n’avions pas vraiment contact car la communication est très mauvaise. Les seuls moments où nous nous téléphonions, c’était pour des transferts d’argent », confie Aruna.

Hemul Naipal ayant trouvé la mort en service, la soeur considère qu' »il est parti avec tous les honneurs ».

Hemma Naipal, la soeur ainée, abonde dans le même sens. La jeune femme raconte qu’elle a le grand regret de n’avoir pas pu lui parler au dernier appel téléphonique. Les derniers mots de son frère ont été : « Alo, pass mwa mama », se remémore-t-elle péniblement.

Les funérailles de l’officier ont eu lieu, ce mercredi 23 décembre à Montagne-Blanche.