- Publicité -

Torture de la police : deux constables libérés sous caution

Inculpés sous une charge provisoire de « torture by public official » la semaine dernière, les constables Goparlen Moorghen et Bheemul Lutchmun ont recouvré la liberté conditionnelle, ce vendredi 10 juin.

- Publicité -

En cour de district de Mahébourg, ces deux officiers de la CID du sud ont fourni une caution de Rs 10 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 100 000 avant d’être relâchés.

La cour a imposé aux deux policiers de rester à la disposition des autorités dans le sillage de l’enquête initiée pour actes de torture sur un suspect, nommément Deepak Jeeool.

Cet habitant de Plaine-Magnien, âgé de 49 ans, après son arrestation, a été emmené dans un champ à Mon-Désert, dans la région de Grand-Port, où il aurait été torturé pour passer aux aveux, notamment sur des affaires de vol.

Dans une des vidéos de torture policière mise en circulation, Deepak Jeeool est menotté et assis à terre pendant que des policiers jouent au carrom. À un moment, un des policiers se lève avant de marcher intentionnellement sur ses pieds.

L’arrestation des deux constables est survenue après la déposition du quadragénaire.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour