La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, Raj Mungly, âgé de 49 ans, soupçonné du viol de sa mère a été reconduit en cellule. Cet habitant de Valetta a été traduit en cour de Moka, hier, vendredi 4 décembre. Une charge provisoire de viol a été retenue contre lui.

Dans sa déposition, la victime âgée de 73 ans a indiqué que son fils l’aurait agressé sexuellement dans la soirée de mardi. Elle se trouvait dans son lit aux alentours de 21h quand elle aurait senti une personne enlever ses vêtements. À sa grande surprise, Raj Mungly se trouvait complètement nu dans le lit. Le suspect aurait maitrisé sa mère avant de passer à l’acte. Il aurait par la suite pris la fuite.

Pour l’heure, le suspect nie les faits qui lui sont reprochés. Il a toutefois admis avoir brutalisé sa mère.

Raj Mungly devrait comparaitre de nouveau en cour de justice, le vendredi 11 décembre.