Le ministre du Commerce et de la Protection des consommateurs, Yogida Sawmynaden est convoqué en cour de district(2ème division), mardi prochain, le 29 décembre, à 9h30 pour répondre d’une charge d’abus d’autorité en tant qu’officier Public, ce qui est une infraction de la section 77 du Code criminel.

Un summons to a Party Charged, cause n° DR/N10282/2020, lui a été servi ce mardi après–midi par le district magistrate où il est informé que « whereas information has been made before the district Magistrate  in and for the said district of Port Louis (2nd Division) that you the above-named in the Year Two thousand nd Twenty, at the Mauritius Revenue Authority did commit the offense of de « abuse of Authority by public officer (Breach of section77 of the Criminal code) »

Cette convocation en cour de district intervient après la private prosecution que Mme Shakuntala Kistnen a initié et l’affidavit qu’elle a juré, informant l’Office of the Director of Public Prosecutions d’une Private Prosecution pour le délit présumé d’emploi fictif avec l’affaire de Constituency Clerk reproché au ministre du Commerce, Yogida Sawmynaden.

Pour rappel, La Private Prosecution, est axée sur le scandale des Rs 15 000 qu’elle était censée avoir touché en tant que Constituency Clerk du ministre Sawmynaden pour le No 8, alors qu’elle ne l’a ni touché et qu’elle n’a jamais occupé cette fonction.

« Upon further investigation from, inter alia, the Mauritius Revenue Authority and the National Pensions Scheme, I and my late husband were astounded to learn that I was allegedly employed as constituency clerk with Hon Minister Yogida Sawmynaden and that I have been allegedly perceiving a monthly salary of Rs 15, 000 from the Minister during the year 2020 and that my contribution regarding my employment has been paid to the National Pensions Scheme. My late husband was very angry with the Hon. Minister », devait soutenir la femme de Soopramanien Kistnen dont-il vient d’être établi qu’il a été assassiné alors que la police avait initialement conclu au suicide.

La veuve de l’ex-agent politique du MSM au n°8 proche de Yogida awmynaden et du Premeire ministre Pravind Jugnauth  dénonce que, malgré une déposition en bonne en due forme au QG de l’ICAC, le 8 décembre, à l’effet que « there is more than reasonable suspicion and more than prima facie case against Hon Minister Yogida Sawmynaden which would justify an interview under caution, an immediate arrest as well as a provisional charge against him », ni l’ICAC ni la police n’ont encore initié d’enquête dans ce scandale impliquant des fonds publics.

Lire également : TELFAIR SAGA – PRIVATE PROSECUTION : Le duo Jugnauth/Sawmynaden ciblé de front par Simla Kistnen