Frissons, tremblements, fatigue… Pas de doute, ces derniers jours, avec la chute de la température, le froid est devenu votre pire ennemi ! Et votre corps vous le fait sentir. Mains, pieds, nez… Vous avez beau tout essayer, vous avez l’impression qu’ils sont sur le point de se transformer en glaçon! Le froid impose en effet au corps de faire des efforts supplémentaires. Le cœur bat plus vite pour éviter le refroidissement de l’organisme. Ce qui peut être risqué pour les plus fragiles, comme les personnes âgées, les enfants et les malades chroniques. Si l’idéal est de rester au chaud chez soi, il n’empêche qu’on n’a pas toujours le choix. Aussi, si vous sortez par temps froid, il est indispensable de vous couvrir suffisamment afin de maintenir constante la température de votre corps.

Or, saviez-vous qu’en réchauffant les bonnes parties du corps, vous pourriez moins souffrir du froid ? Encore faut-il savoir quelles parties du corps réchauffer en priorité ? En vous concentrant sur certaines zones, en particulier les extrémités, vous devriez vite faire remonter votre température corporelle. Et par la même occasion, éviter de véritablement prendre froid. Voici un rappel des zones sur lesquelles vous devrez vous concentrer. Vous verrez réellement la différence : vous survivrez mieux à l’hiver.

Calfeutrer les extrémités pour conserver la chaleur du corps

Les pieds, les mains et la tête sont les parties du corps les plus fragiles, car elles sont très vascularisées et peu enrobées de graisses protectrices. 30% des échanges thermiques avec l’extérieur se réalisent à leur niveau. Des gants, des chaussettes chaudes et un bonnet ou une capuche… sont en outre, des accessoires indispensables en cette période de froid.

L’oignon

Adoptez la stratégie de l’oignon pour ne plus avoir froid. Trois couches fines valent mieux qu’une couche épaisse. En d’autres termes, mieux vaut superposer plusieurs vêtements fins que d’opter pour un très gros pull. Cette stratégie d’empilement, dite de l’oignon, protège en effet davantage contre le froid, car elle emprisonne des couches d’air successives qui retiennent la chaleur près du corps et l’empêchent de se dissiper à l’extérieur.

La bonne combinaison pour un confort douillet sans ressembler au pneu Michelin? Un sous-vêtement, un T-shirt ou un chemisier thermiques, un pull fin et une veste. Choisissez si possible des matières perméables à la transpiration (laine polaire, duvet…). Les tissus qui gardent l’humidité près du corps (nylon, acrylique, laine…) sont plus propices aux coups de froid.

Les pieds

Tant que vos pieds n’ont pas chaud, votre corps tout entier aura du mal à se réchauffer. Misez sur les chaussettes en laine et n’hésitez pas à les bouger afin de faire circuler le sang. Des massages avec des petits mouvements circulaires, en allant du talon vers les orteils, pourront également vous aider à avoir plus chaud.

L’écharpe à tous les cous

L’écharpe et le cache-col sont des accessoires indispensables pour l’hiver. Non seulement ils vous protègent du froid et du vent, mais surtout ils apportent du glamour à votre tenue. Par période de vents surtout, n’oubliez ainsi pas de mettre une écharpe pour le cou et pour couvrir le nez et la bouche pour éviter de respirer l’air froid. D’ailleurs, le port d’une écharpe peut faire une énorme différence en hiver chez les personnes asthmatiques.

Le visage

Le visage est la partie du corps la plus sensible et la plus exposée au froid. C’est donc celle qui souffre le plus en hiver. Pour réchauffer votre visage, frottez vos mains l’une contre l’eau avant de sortir, puis posez-les un instant sur les joues, le nez et le menton. En outre, il est essentiel d’hydrater la peau de votre visage et particulièrement en hiver. Misez sur un bon soin de jour à base de lait, de beurre de karité ou d’huile d’argan. Il préviendra la sécheresse occasionnée par le froid.

Les oreilles

Nous sommes nombreux à les oublier, mais les oreilles faisant partie des extrémités, il conviendra de les réchauffer en priorité. L’astuce pour les réchauffer : frictionnez avec vos mains de haut en bas et de bas en haut, l’avant et l’arrière des oreilles. Répétez cette action 30 secondes à 1 minute. Pour les plus frileux, le bonnet et le bandeau sont de bons alliés en cas de sortie dans le grand froid.

Le bas du dos

Il se raconte que le froid entre dans le corps par la région lombaire, d’où l’intérêt de réchauffer souvent cette zone. Pour le réchauffer, arrondissez le bas de votre dos, puis tapotez le milieu du dos et de chaque côté de la colonne vertébrale avec vos poings par petites percussions fermes, en gardant le poignet souple. À la maison, vous pouvez utiliser une bouillotte pour offrir de la chaleur à votre dos.

Les bras

Malaxez vos bras. Vous parviendrez non seulement à les réchauffer, mais aussi à diffuser la chaleur au niveau de vos épaules.

En prévention

 Rester perpétuellement en mouvement

L’immobilité rend vulnérable face au froid. Le simple fait de marcher, faire du vélo ou sautiller occasionne un travail musculaire qui produit de la chaleur et limite le refroidissement du corps.

Éviter l’alcool, opter pour le thé

Un organisme déshydraté est plus sensible aux engelures et aux infections. Bien que la sensation de soif ne soit pas aussi intense, il faut boire de l’eau aussi bien en hiver qu’en été (1,5 litre). Pour vous réchauffer de l’intérieur, privilégiez le thé et les tisanes. Les soupes et les bouillons sont aussi à mettre à la carte de vos menus. En revanche, limitez fortement les boissons alcoolisées. Elles donnent une fausse impression de chaleur. Comme l’alcool augmente la dilation des vaisseaux sanguins, il favorise au contraire la déperdition de la chaleur corporelle.

Pour ne plus avoir froid au lit

Vous dormez mal l’hiver, car vous avez froid ? Avoir froid au lit peut en effet impacter sur la qualité de votre sommeil. Voici  quelques astuces, plus ou moins évidentes pour vous permettre de mieux dormir, bien au chaud dans votre niche thermique.

Habillez-vous chaudement

Pyjama, chaussettes, ou même moufles… Rien n’est trop beau pour éviter d’avoir froid dans son lit. Les chaussettes vous aideront considérablement à bien dormir, car ce sont souvent les extrémités du corps qui sont les plus difficiles à réchauffer. Rien ne vous empêchera de les retirer plus tard dans la nuit, une fois que vous aurez bien chaud.

Faites des étirements

Si vous avez froid aux extrémités lorsque vous allez vous coucher, cela signifie sans doute que votre sang a du mal à atteindre vos mains et vos pieds. Pour favoriser une bonne circulation sanguine, effectuez quelques étirements en douceur. Cela vous permettra d’augmenter la température naturelle de votre corps et de soulager d’éventuels maux de dos. Cela améliorera de plus votre souplesse. Vous devez cependant veiller à ne pas trop vous étirer afin de ne surtout pas sécréter d’endorphine, cette hormone n’est pas favorable à l’endormissement. Vous pouvez idéalement vous étirer, 2 à 3 heures avant le coucher.

Réchauffez vos pieds et vos mains avec de l’eau chaude

Vous avez les mains et les pieds froids ? Pour régler ce problème, n’hésitez pas à réchauffer vos extrémités avec un peu d’eau chaude. Passez vos pieds sous un filet d’eau ou trempez-les quelques minutes dans une petite bassine remplie d’eau chaude. Réchauffez-vous les mains de la même manière, séchez-vous, puis filez-vous réfugier sous la couette. Cette méthode va aider votre corps à diffuser de la chaleur dans la couette, de façon uniforme. Vous allez ainsi créer une niche thermique qui vous protégera du froid tout au long de la nuit.

Adoptez une bouillotte

Les bouillottes ne sont pas réservées à nos grands-parents ! Elles sont idéales pour réchauffer un lit un peu trop froid. Placer une poche chauffante au niveau des pieds, dans votre lit, sous la couette, va vous permettre de constituer une petite niche thermique avant même de rejoindre les bras de Morphée. Résultat : vos pieds resteront au chaud durant de longues heures. Si vous souhaitez la garder avec vous au cours de la nuit, pensez aux bouillottes protégées dans du tissu et avec un bouchon solide pour éviter tout risque de brûlure.

Utilisez deux couettes

Dormir en couple a tendance à « casser » la niche thermique que l’on s’est constituée. Il suffit en effet que l’un des deux partenaires ait moins froid que l’autre et qu’il soulève la couette ou sorte du lit pour que toute la chaleur accumulée s’échappe. Pour éviter cela, mieux vaut donc investir dans une deuxième couette. De cette manière, la personne frileuse conservera son cocon de chaleur même si son partenaire bouge et a chaud.

Isolez vos portes et vos fenêtres

Malgré toutes ces astuces, si votre chambre n’est pas bien isolée, le froid s’immiscera inévitablement entre les interstices des portes et des fenêtres et votre sommeil sera altéré par les courants d’air. Pensez à placer des bas de portes en tissu ou à poser des joints d’isolation aux fenêtres par exemple.

Bon à savoir : il faut aller au lit au bon moment. L’horloge interne commande à notre organisme de faire baisser notre température interne au moment du coucher. Lorsqu’on va au lit trop tôt et que l’horloge interne n’a pas encore fait son travail, on a du mal à s’endormir, car on a davantage froid aux extrémités.