Le ministre des Arts et de la Culture, Avinash Teeluck, dit avoir suivi de près les commentaires de l’opposition dans l’affaire Britam. Selon lui, la motivation de l’opposition est purement politique et n’a pas à coeur l’intérêt de la population. A cet effet, le ministre se dit offusqué.

Ce dernier est d’avis que le gouvernement a eu raison d’instituer une commission d’enquête dans cette affaire, et ce dans l’intérêt du public. « Même si seul le PTr a reconnu que les conclusions du rapport Domah sont crédibles, lintere politik p prime lor lintere la popilasyon du côté de l’opposition notamment au sein du MMM », lance-t-il.

Passant en revue les findings de la Commission d’enquête, le ministre Teeluck trouve malheureux que « lor tou size p vinn fer politik ».

Commentant les amendements apportés à la GRA Act, le député Kavi Doolub a tenté de rassurer les turfistes et la population en générale que le gouvernement « a agi pour sauver l’industrie hippique». « Lekours ti bisin enn revamping », a soutenu ce dernier.

Prenant la parole, la députée de la circonscription no 4 (Port Louis Nord/Montagne Longue), Subashnee Luchmun Roy a déploré le comportement de l’ensemble de l’opposition lors des travaux parlementaires. Se disant « choquée », la députée a évoqué « le bullying et les intimidations que font l’objet les néophytes au sein de l’Assemblée nationale ». Pour la députée orange, « l’opposition réduit le parlement à un show ».