Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a rappelé l’importance de préserver des mesures strictes pour faire face à la pandémie de COVID-19, après qu’un nouveau cas de contamination local a été détecté la semaine dernière.

C’était lors d’une sortie à Quartier-Militaire, où il était invité pour les célébrations du Yaum-Un-Nabi par la Fédération musulmane de la localité que Pravind Jugnauth a demandé au patronat et autres décideurs de « kolabore pou protez lasante popilasion ». Contrairement à ses précédentes sorties immédiates, il n’a pas fait allusion à l’Angus Road Saga.

Le Premier ministre a rappelé qu’en raison du coronavirus « bokou fet pann resi fer » et que des « mesures extrêmes avaient été adoptées par mon gouvernement qui a rapporté des résultats positifs ». En ce qui concerne le premier cas de contamination local depuis avril, le Premier ministre soutient que le protocole sanitaire a été enclenché, avec l’exercice de “contact tracing” qui a redémarré. « A se zour, plis ki 700 test inn fer e tou rezilta negatif », a indiqué Pravind Jugnauth.

Il a ainsi relancé le débat sur les mesures strictes utilisées pour affronter le virus et de faire part des leçons à tirer : « Malgre presion bann patron lotel pou diminie karantenn pou fer li vinn set zour, nou trouve ki mo ti ena rezon pou mintenir bann kondision strikt ». Et d’ajouter par ailleurs que la COVID-19 « n’affecte pas uniquement le secteur touristique mais tous les secteurs de l’économie » et que c’est « akoz sa ki noun inzekte par miliar pou soutenir lanplwa ». Il demande ainsi à tous les patrons et décideurs des différents secteurs de l’économie : « Olie revandike, bizin zot konprehansion ek zot kolaborasion pou protez lasante lapopilasion avan tou. »

Concernant le vaccin contre le virus, qui aurait été trouvé, le Premier ministre a rappelé qu’il faudra avant tout attendre l’OMS et que « pena ase info pou lemoman pou kone si pou ena enn vaksin ou enn tretman ». Entre-temps, le Premier ministre a demandé de « prendre un maximum de précautions pour diminuer les risques de contamination ». Il poursuit : « Nou tou pe travay, zanfan pe al lekol. Pena Lockdown. Bizin pran tou mezir neseser. »

Par ailleurs, le Premier ministre devait aussi commenter sur l’approche de la Journée pour l’élimination de la violence envers les femmes. Et d’avancer que le gouvernement a préparé un plan d’action contre la violence envers les femmes qui sera lancé le 25 novembre prochain. Pravind Jugnauth a aussi rappelé le besoin de « préserver la paix et l’harmonie entre toutes les communautés ». Il ajoute : « Ena bann latet brile ki ena enn kalite koze iresponsab e ki pe sey met dife dan pei pou anpes zot atenn zot lobzektif ek fer de sort konsolid linite nasional. Nou tou dan mem bato. Si enn ou de latet brile met enn trou dan bato, nou tou pou koule. »

Le Premier ministre devait alors saluer la contribution de la Muslim Federation de Quartier-Militaire « pour œuvrer pour la paix sociale dans le pays » et du besoin de préserver les valeurs et traditions de toutes les religions du pays pour les inculquer à la future génération.