Ce matin du vendredi 19 février, à St Hubert, Nitin Jeeha, conseiller du village, poursuit sa grève de la faim.

« Ni arrêtée, ni suspendue ». C’est ce qu’a déclaré Nitin Jeeha soutenant qu’une décision concernant la suspension de sa grève de la faim devrait être prise ce soir à l’issue de la réunion du Conseil des ministres.

« Je n’ai pas stoppé ma grève de la faim comme on laisse entendre. Elle se poursuit”, a indiqué le gréviste, contacté par la rédaction dans la matinée.

Nitin Jeeha, qui est à son septième jour de grève, espère que ses récriminations seront prises en considération lors du cabinet ministériel. Si tel n’est pas le cas, il poursuivra sa grève de la faim, qui débouchera éventuellement sur une manifestation, a-t-il maintenu.

Pour rappel, le gréviste évoque un problème d’autobus dans la région de St Hubert où les bus individuels ne respectent pas les horaires de voyages.

Face à la situation, le ministre du Transport Allan Ganoo avait annoncé, mardi, le rajout de quatre bus additionnels déployés par la National Transport Coorporation sur la ligne 87.

Ce à quoi Nitin Jeeha avait réagit en stipulant que le rajout d’autobus ne résoudra pas le problème qui « restera entier ». « Nou pe kontign nou lagrev. Nou pa’nn dir azout bis CNT pou gard bis individuel », avait-il expliqué, rajoutant que les bus individuels « pa oper kouma bizin ». Pour Nitin Jeeha, la révocation des permis de ces bus individuels devrait résoudre le problème.