Le centre résidentiel de formation et de loisirs de Baladirou a été inauguré samedi dernier en présence de nombreux jeunes, du chef commissaire, du commissaire de la Jeunesse et des Sports, de celui de la Sécurité sociale ainsi que d’autres dignitaires de l’île. Un centre flambant neuf au coût de Rs 60 millions, dont les travaux ont débuté en 2018, fera le bonheur de tous ceux souhaitant se ressourcer et s’adonner à des activités de loisirs. Le projet a été réalisé par la firme Tayelamay au niveau des bâtiments et Transinvest pour l’accès.

Les nouveaux bâtiments comptent des salles de conférences et des résidences avec dortoirs. Le centre sera un carrefour de rencontres et de la formation. Baladirou, qui a retrouvé ses vocations d’autrefois, où de nombreux jeunes étudiants ou sportifs venaient pour des formations et stages sur une base résidentielle. Un souvenir mémorable pour beaucoup de personnes qui sont aujourd’hui dans la cinquantaine. « Sant Baladirou ti enn landrwa exsepsionel e mo rapel mo ti vinn kanpe isi dan lane 1985 e sa se enn souvenir memorab ki rest grave dan memwar pou mwa e pou bokou dimounn. Enn landrwa mistik kot ou vreman depeyize kan ou vinn la e ti ena bokou disiplinn, malgre bann batiman-la pa ti tro nef. Zordi, se enn loner, ena zis tou pou pas bann moman de pe, dan la zwa, pour profit bann lwazir e pou vinn resourse », explique Jean Marc.

Par ailleurs, le président de la communauté villageoise de Baladirou devait remercier l’Assemblée régionale pour ce bijou. Celle-ci a d’ailleurs déclaré que le comité du village gardera un œil sur ce centre et souhaite que tous les jeunes en profitent pour un meilleur avenir. Pour la commissaire de la Jeunesse et des Sports, « la Commission donne toute son attention afin de construire des jeunes responsables qui ont des capacités ». Selon elle, les conditions nécessaires sont mises en place « afin que les jeunes et la population en général soient mieux épanouis ».

Elle ajoute : « C’est un centre qui célèbre l’engagement des jeunes de Rodrigues et qui permet de vivre une autre étape  dans le parcours des loisirs. » Elle déclare de plus qu’à travers les anciennes photos, « nous voyons que beaucoup de personnes ont de grands souvenirs de Baladirou, avec le centre de vacances qu’il y avait et où des mouvements tels l’ACE et le JOC, ainsi que des écoles et les sportifs se rencontraient ».

La commissaire indique que ce lieu sera utilisé par les jeunes, les personnes âgées ainsi que les sportifs, et ce « afin de promouvoir l’humain ». Elle poursuit : « Le bâtiment accueillera les Boot Camps, les Sports Camps ou encore les School Camps, lesquels favoriseront l’épanouissement de tout un peuple. » Elle a aussi déclaré que les bâtiments comprennent plusieurs noms car, selon elle, sa commission « mise sur l’écologie, l’originalité et l’authenticité rodriguaise ».

La commissaire a de plus remercié le chef commissaire pour son engagement envers les jeunes et a également remercié les officiers de sa Commission, qui sont « dévoués » et également les jeunes qui ont planté plus de 250 arbres fruitiers dans l’enceinte du centre. La commissaire de la Jeunesse et des Sports a profité de l’occasion pour souhaiter et chanter pour le commissaire Baptiste, qui a fêté son anniversaire en ce jour de l’inauguration du centre de Baladirou.

Pour le chef commissaire, le centre est « un outil indispensable pour encadrer la jeunesse rodriguaise ». Il a exhorté les jeunes et les villageois de bien l’utiliser et de bien l’entretenir « en plantant des arbres, maintenir le lieu propre et s’adonner à de bonnes pratiques ». Pour le chef commissaire, ce lieu « extraordinaire » confirme que « Rodrigues est un pays nature ». Une salle de loisirs portant le nom de Jean Roland Casimir a aussi été inaugurée afin de permettre aux Rodriguais de développer leurs talents. Une visite guidée a eu lieu dans tous les bâtiments et des danses et chants ont été présentés par les jeunes.