Source photo :la-croix.com

Le carême chrétien, qui comprend 40 jours de jeûne, débute ce mercredi 17 février. De nombreux dévots se rendront dans les paroisses de l’île pour l’imposition des cendres. Cette année, le rituel est marqué par des mesures sanitaires.

A cet effet, pour la célébration du Mercredi des Cendres, le Vatican a demandé aux évêques de modifier le geste d’imposition des cendres; les prêtres laisseront tomber les cendres sur la tête des personnes sans les toucher.

« En ce temps marqué par la pandémie du coronavirus, il est recommandé de ne pas baisser la vigilance pendant les cérémonies de grande affluence pendant le Carême. Aussi, nous sommes invités à continuer à respecter toutes les mesures de précaution prises jusqu’à présent : port du masque pendant les célébrations ; se laver les mains avec un ‘sanitizer’ à l’entrée de l’Eglise », peut-on lire dans un communiqué émis par le Diocèse de Port-Louis.

A lire également :  (Lettre pastorale) Cardinal Piat : « La corruption, une autre épidémie virulente touchant le pays »