Yash Bissessur et Shellan Lochunah se disent sans avenir. Ils sont parmi les élèves ayant pris part aux examens du School Certificate (SC), qui n’ont pas obtenu les cinq Credits nécessaires pour monter en classe supérieure. Ces élèves enverront une lettre au bureau du Premier ministre ce vendredi en vue d’éventuelles négociations sur ce critère qui fait polémique.

Face à la presse, ce vendredi 10 septembre, ces élèves crient à l’injustice et demandent à la ministre de l’Éducation de revoir sa copie. Afin que leurs demandes soient prises en compte, ils ont contacté l’UNESCO et l’Ombudsperson for Children.

Quelles sont leurs perspectives d’avenir professionnel désormais, se demandent-ils, réclamant des éclaircissements aux autorités concernées. « Nos droits sont bafoués et nous sommes inquiets pour l’avenir », a soutenu Yash Bissessur, porte-parole des élèves.

Ils sont d’avis que les cinq Credits limitent l’accès à l’éducation à l’ensemble des enfants mauriciens, et arguent qu’il ne faut pas minimiser l’impact social d’une telle décision, surtout en temps de pandémie.

Salim Mutty, travailleur social, également présent lors de cette rencontre, a questionné : « Eski dan sa parleman-la zot tou ena 5 Credits? Pe penaliz sa bann zanfan-la. Les zot fer zot HSC ».