Photo d'Archives

La plateforme contre les prix abusifs et la taxe sur les produits pétroliers organisera un rallye dans la capitale le 17 septembre. Cet événement sera symbolique et marquera la victoire de la plateforme en cour contre la décision de la police de modifier le trajet du rallye qui devait se tenir la semaine dernière. Jayen Chellum, le porte-parole, a également déploré les tentatives de « pressions psychologiques » de la police sur des membres de la plateforme.

Après la convocation de Georges Ah Yan aux Casernes centrales, la plateforme mise en place à l’initiative de l’Association des consommateurs de l’île Maurice réitère sa détermination à continuer son combat. Un nouveau rallye pour le 17 septembre  a ainsi été annoncé. Il se tiendra dans la capitale, de 14h à 15h45, sur le même trajet que celui du 6 août dernier, soit de la rue Volcy Pougnet au Champ de Mars, en passant par les rues John Kennedy et Desforges.

La semaine dernière, la plateforme avait eu recours au juge en Chambre pour contester la décision de la police de modifier le trajet de son deuxième rallye. La juge Johann Moutou-Leckning avait alors estimé que la police n’avait pas respecté les paramètres de la Public Gathering Act. Pour Jayen Chellum, c’est « une grande victoire pour la démocratie ». Raison pour laquelle la plateforme organisera son rallye du 17 septembre.

Jayen Chellum a également commenté la convocation de Georges Ah Yan aux Casernes centrales mercredi dernier. Selon lui, c’est un « abus de pouvoir » de la part de la police. « On vient dire que les conditions imposées par la police n’ont pas été respectées, alors que la police elle-même n’a pas donné les instructions dans un délai de 48 heures comme prévu sous la Public Gathering Act. » Il met également en garde à l’effet que tous les membres de la plateforme qui seront convoqués feront valoir leur droit au silence. Outre Georges Ah Yan, Ivan Bibi, Bruneau Laurette et Percy Yip Tong sont aussi attendus aux Casernes centrales.

Jayen Chellum déplore également la manière de faire de la police. Il souligne qu’il avait donné deux numéros de téléphone à la police dans le sillage de l’organisation de cette marche : le sien et celui de Bruneau Laurette. « S’il y avait un problème au cours du rallye, on aurait pu appeler l’un de nous deux, et non pas convoquer les membres un mois après. »

Il ajoute que la plateforme lutte pour la justice sociale et économique. La taxe de Rs 2 sur les produits pétroliers, poursuit-il, « est un abus sur le dos des consommateurs, car le budget du ministère de la Santé a augmenté par Rs 2,5 Mds cette année ». Il poursuit : « Il y a donc suffisamment d’argent pour acheter les vaccins ! »

Jayen Chellum a tenu par la même occasion à préciser que la plateforme est apolitique. « C’est un combat citoyen pour le bien de tous les consommateurs, indépendamment de l’appartenance de ses différents membres », a-t-il dit.