Torriden Chellapermal (MCCI BIS), Namita Jagarnath (CCI), Guillaume Hugnin (CCI), Sandra Villeneuve (Ambassade de France) et Yousouf Ismael (CCI)

La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Maurice vient d’officialiser un partenariat avec la Chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) de La Réunion. L’objectif est de promouvoir l’artisanat et l’entrepreneuriat, mais, surtout, de valoriser les divers métiers à travers les formations. Cette signature s’est faite par visioconférence avec la partie réunionnaise à Ébène ce jeudi. Dans le cadre de cet accord, la Chambre de métiers et de l’artisanat de La Réunion apportera son soutien, son assistance technique et son savoir-faire pour accompagner la MCCI Business School dans la mise en place de formations professionnelles reconnues à l’international.

Yousouf Ismael, secrétaire général de la Chambre a expliqué que ce partenariat permettra de consolider la coopération entre les deux organisations, de rendre accessible des formations variées aux jeunes Mauriciens tout en témoignant de la « volonté des deux organisations à promouvoir les métiers ». Bernard Picardo, président de la CMA, qui intervenait par visioconférence, a expliqué pour sa part : « Crise sanitaire oblige, nous signons ce partenariat de manière éloignée, mais nous nous rencontrerons très bientôt, car les choses recommencent au niveau aérien. Nous avons eu pas mal de réunions de travail pour la mise en place de ce partenariat. La CCI est vraiment notre vis-à-vis, puisque c’est justement notre rôle d’accompagner nos entreprises et de créer un développement favorable pour elles. Nous avons la responsabilité de préparer les jeunes pour un emploi demain. »

Bernard Picardo a expliqué que la Chambre de métiers représente 20 000 entreprises artisanales et plus de 250 métiers, incluant les métiers du bâtiment, de l’alimentaire, de services (coiffure, soins à la personne, etc.) et de réparation, entre autres. Il a souligné que l’artisanat à La Réunion représente un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros et que 50 000 actifs travaillent dans ce domaine. « Nous avons 4 500 jeunes en formation, en apprentissage, et nous formons plus de 50 métiers. »

Guillaume Hugnin, président de la CCI et de la MCCI Business School a lui aussi mis l’accent sur la volonté de la Chambre de renforcer la coopération régionale, qui est un élément clé et indispensable « pour nos développements et notre enrichissement mutuel ». Il a retracé l’évolution de la Chambre et soutenu que la MCCI Business School est prête à proposer des cours professionnels. Ces derniers seront destinés notamment à la « requalification de la main-d’œuvre existante ».

Guillaume Hugnin poursuit : « Aujourd’hui, Maurice est confrontée à la tâche de former les jeunes et de recycler les salariés, tout en préparant la main-d’œuvre aux nouvelles technologies. La reconversion des employés existants est une priorité. Nous devons adapter les méthodes pédagogiques. La MCCI Business School peut contribuer à revitaliser la formation professionnelle et la formation technique. »