Des prières spéciales pour l'Inde ont été dites dimanche au temple de Roche-Terre 

Dans le sillage de la pandémie de COVID-19 en Inde, avec un nombre record de contaminations et une pénurie d’oxygène et de médicaments, la Mauritius Sanatan Dharma Temple Federation (MSDTF) a organisé une séance de prières dimanche à Roche-Terre pour évoquer la grâce de Dieu afin que la Grande Péninsule soit épargnée des effets terribles de cette recrudescence de contaminations.

Les prières ont été dites par le pandit Darshan Ramphul et des offrandes offertes aux Dieux à travers une “yaj” (prière autour du feu). Bhojraj Ghoorbin, le président de la MSDTF, souligne qu’il est « nécessaire de se montrer solidaires envers l’Inde, un pays ami qui nous a toujours aidés dans les moments difficiles ». Les rituels visaient à apporter du réconfort, de la protection et du courage à ceux qui militent sans relâche pour empêcher la transmission du virus mortel.

Bhojraj Ghoorbin rappelle que, lorsque Maurice était frappée de plein fouet par la pandémie du coronavirus en mars, l’Inde était le premier pays à faire un don de 100 000 doses de vaccin Covishield au pays. De plus, 200 000 doses de vaccin Covaxin de Bharat Biotech ont également été reçues de la Grande péninsule. Nos prières, notre compassion et notre amour bienveillant sont tout aussi bénéfiques pour aider un pays à genoux, affecté par un virus mortel.

Rappelons que le Hindu Ladies Council (Mauritius), présidé par Nivedita Nathoo, le Ramayana Centre et des amis de l’Inde ont allumé des lampes en terre cuite (‘diya’), dimanche à 18h, en signe de solidarité envers l’Inde. Concernant la distribution des vivres aux habitants de Chamarel, qui se trouvait alors dans la zone rouge, Bhojtaj Ghoorbin a précisé que, suite à un appel de détresse des habitants de cet endroit, la MSDTF a pris l’initiative de leur venir en aide. Les denrées de première nécessité avaient été acheminées vers le bureau de la Sécurité sociale de Chamarel et c’est la police qui s’est chargée de la distribution.

Concernant les inondations dans le Sud de l’île, où plusieurs lieux de culte ont été endommagés par la montée des eaux, la MSDTF s’est montrée très concernée par cette catastrophe. Gawtam Lallbeeharry, le secrétaire de la MSDTF, Kunal Caullychurn, Ashwin Bundhoo et Roshan Ramracheea, tous membres de l’association, se sont rendus dans l’enceinte de Trois Boutiques Ram Krishna Mandir, où des dispositions ont été prises pour évacuer l’eau qui avait atteint le niveau du Shivling (symbole de Shiva).

Bobby Hurreeram, ministre des Infrastructures publiques, a effectué une visite dans le Sud samedi pour un constat des dégâts. Toutefois, au vu de la situation actuelle, où les pluies diluviennes devraient persister tout au long de cette semaine, la situation risque de s’aggraver encore, la terre étant saturée et les drains bouchés.