Photo illustration

Ayant travaillé jour et nuit pendant le confinement, les pompiers attendent toujours la prime de Rs 15 000 que le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, s’était engagé à verser lors de son discours budgétaire en juin.

“Minis Finans pa kone kiete Frontliners?”, se demande le président de la Government Services Employees Association (GSEA), Ashraf Buxoo.  « Eski nou pa’nn expoze nou? Lapolis gagne, nou nou pa gagne?« , fustige-t-il.

Le syndicaliste des pompiers indique qu’il y a eu environ 1 400 interventions des pompiers durant le confinement à travers l’île. « Il y a eu une cinquantaine d’interventions pour la prise en charge des patients malades à leur domicile en collaboration avec les équipes du SAMU ».

Il explique que les pompiers ont aussi été appelés à assister les policiers dans les supermarchés, où les accès étaient contrôlés. « Cela n’est pas dans notre ‘schedule of duty’, mais il est de notre devoir de le faire pour la population. Nous étions en période de crise » , ajoute-t-il.

Pour le négociateur, cette prime est un droit légitime, vu le travail fourni par les pompiers durant la pandémie.

Une lettre a été envoyée au bureau du Premier ministre afin de faire part de la situation. Une rencontre urgente est également réclamée avec le ministre de la Fonction publique, Vikram Hurdoyal.