Aucune autorisation de la police n’est exigée pour les rassemblements religieux, mariages ou funérailles. C’est ce que ressort d’un communiqué du quartier général de la police, émis ce samedi 10 juillet.

Dans un premier temps, il avait été recommandé au couple souhaitant convoler en justes noces d’informer la police des détails de l’évènement, soit la date, le lieu de la cérémonie ainsi que la liste des invités ne dépassant pas les 50 personnes.